- PUBLICITÉ -
Trois municipalités mettent fin à l’entente de police les liant avec la Ville de Deux-Montagnes

(Photo Michel Chartrand) - Les municipalités de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet sont actuellement desservies par la Police régionale de Deux-Montagnes.

Trois municipalités mettent fin à l’entente de police les liant avec la Ville de Deux-Montagnes

«Toutes les options sont à l’étude»

Les municipalités de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet ont toutes trois adopté des résolutions pour signifier à la Ville de Deux-Montagnes leur intention de ne pas renouveler l’entente concernant les services de police dispensés par la Police régionale de Deux-Montagnes.

Ces trois municipalités faisaient partie d’un service de police régional et étaient, par le fait même, desservies par la Police régionale de Deux-Montagnes. L’entente entre les quatre municipalités se terminera le 31 décembre 2011, et les trois municipalités desservies devaient signifier leur intention de renouveler ou non au moins neuf mois avant la fin de l’entente. «Ça ne veut pas dire que nous ne retournerons pas avec la Ville de Deux-Montagnes», a précisé la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, au cours de l’assemblée du conseil municipal où a été votée la résolution. Par contre, la mairesse Paulus indique que son administration veut se donner plus de marge de manœuvre et ouvre toutes les possibilités, notamment une desserte par Saint-Eustache ou la création d’une régie de police.

Même son de cloche du côté de Pointe-Calumet, où la directrice générale, Chantal Pilon, déclare que «toutes les options sont à l’étude» et que les négociations sont au stade de discussions. «Nous n’avons pas encore toutes les données», précise-t-elle. De son côté, la directrice générale de Saint-Joseph-du-Lac, Guylaine Comtois, a confirmé que le conseil municipal joséphois avait adopté la résolution mettant fin à l’entente, mais qu’il n’avait pas encore pris position dans ce dossier. «Peut-être y aura-t-il des discussions au (prochain) conseil, mais il n’y a pas de réunion prévue d’ici là avec le conseil à ce sujet», a-t-elle déclaré.

D’autres villes de la région des Laurentides ont opté pour la mise en place d’une régie: Boisbriand, Lorraine, Rosemère et Sainte-Thérèse sont en effet desservies par la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville. D’une façon ou d’une autre, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet doivent, au 1er janvier 2012, être desservies par un service de police de niveau 2, une obligation pour toutes les villes faisant partie de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top