- PUBLICITÉ -
Trois autres nouveaux venus au sein de l'équipe Charron

Une des réalisations dont est particulièrement fier le maire Alain Guindon

Trois autres nouveaux venus au sein de l’équipe Charron

Élections à Saint‑Eustache

Si le départ du conseiller municipal eustachois Germain Lalonde était connu depuis quelques semaines, le maire de Saint-Eustache et chef d’Option Saint‑Eustache, Pierre Charron, a officialisé la chose, le mardi 11 juin dernier, dans un point de presse où il a aussi annoncé que les conseillères municipales Sylvie Cloutier et Pauline Harrison ne solliciteraient pas un nouveau mandat aux élections de novembre prochain. M. Lalonde et Mme Cloutier quittent après deux mandats, alors que Pauline Harrison a été élue à trois reprises dans son quartier.

C’est donc dire que trois nouveaux venus tenteront de se faire élire dans les districts électoraux de la Seigneurie, des Jardins et des Moissons, soit Daniel Lavallée, Sylvie Mallette et Isabelle Lefebvre.

Des trois candidats, c’est certainement Mme Malette qui compte le plus d’expérience terrain en politique, elle qui était jusqu’à tout récemment attachée politique du député de Deux-Montagnes, Daniel Goyer. Elle a d’ailleurs quitté son poste avant d’annoncer publiquement son intention de se porter candidate dans le quartier des Jardins. Elle est décrite comme une femme ayant une grande expérience en tant qu’organisatrice aux niveaux municipal, provincial et fédéral. D’un point de vue professionnel, Mme Mallette a œuvré dans le domaine du service à la clientèle et de l’organisation pour des entreprises comme Urgence Santé, Costco et CHP. Elle s’est présentée comme une femme «impliquée, qui a un souci du travail bien fait et qui sera activement à leur écoute».

Quant à Daniel Lavallée, qui réside à Saint-Eustache depuis une vingtaine d’années, il a été à l’origine de la fondation d’un groupe de guides, le 5e Groupe du Moulin, en plus de faire partie du Groupe scout du Montréal Métropolitain durant une quinzaine d’années. Il a aussi été membre du conseil d’établissement de l’école Clair Matin, au tournant des années 2000, et est maintenant à la retraite. À Aéroports de Montréal, il a notamment œuvré dans le mouvement syndical. «J’ai toujours été impliqué et j’ai du temps à donner, je veux être disponible, faire du travail de terrain», a‑t‑il expliqué, soutenant qu’Option Saint‑Eustache avait «littéralement changé le visage de Saint‑Eustache».

Se disant engagée à de multiples niveaux, Isabelle Lefebvre s’est initiée aux rouages de la politique publique via notamment un siège au conseil d’établissement de l’école Curé‑Paquin, puis la présidence du conseil d’établissement de l’école Horizon-Soleil. Elle a aussi fait partie du comité de parent à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille‑Îles (CSSMI). Elle a qualifié de défi important le fait de remplacer Mme Harrison, soulignant que le service aux aînés l’intéressait plus particulièrement.

«Notre équipe est désormais complétée, très équilibrée et plus déterminée que jamais à travailler avec et pour les citoyens, a indiqué Pierre Charron. La qualité d’écoute est très importante pour bien cerner les problèmes des citoyens. Je m’attends à un engagement total dans leur quartier.» M. Charron a par ailleurs souligné la parité hommes-femmes parmi les candidats de son équipe, qualifiant d’«importante et de marquante» la contribution de M. Lalonde, Mme Cloutier et Mme Harrison dans leurs quartiers.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top