- PUBLICITÉ -
Trente ans pour l’atelier Ensemble on se tient

Photo Michel Chartrand - Gilles Boivin, vice-président du conseil d’administration, a lu un poème d’Yves Bertrand, suivi de la remise de plaques.

Trente ans pour l’atelier Ensemble on se tient

Quatre administrateurs honorés

L’atelier Ensemble on se tient, qui s’occupe de réinsertion et réadaptation sociales en santé mentale a récemment fêté son 30e anniversaire. Fondé en 1980 par Anne-Marie Goyette, la célébration a été l’occasion de souligner le bénévolat soutenu de quatre membres du conseil d’administration par la remise de plaques honorifiques.

L’évènement a d’abord débuté par le témoignage de deux membres qui ont dévoilé tous les bénéfices qu’ils retiennent de leur expérience à l’atelier. Ensuite, Gilles Boivin, vice-président du conseil d’administration, a lu un poème d’Yves Bertrand, le tout suivi par la remise des plaques. Ont été honorés, pour leurs 10 années et plus d’implication, Gilles Boivin, Marcel St-Pierre, André-Philippe Lefebvre et la fondatrice, Anne-Marie Goyette.

Cette dernière est d’ailleurs venue prendre la parole. «Trois décennies marquées par de belles réalisations!» a-t-elle dit. «Nous sommes tous et toutes reconnaissants de la pertinence d’une telle ressource qui a aidé et en aidera d’autres à se prendre en main.»

La cérémonie s’est terminée par un spectacle gospel offert à toutes les personnes présentes; membres, familles et employés. «Aujourd’hui, c’est comme une porte ouverte pour faire connaître la ressource et une façon de remercier toutes les personnes qui s’impliquent avec nous. C’est grâce à eux qu’on est là aujourd’hui», a commenté la directrice-coordonnatrice, Barbara Sylvain.

L’évènement était aussi l’occasion d’exposer différentes œuvres des membres de l’atelier. On pouvait ainsi voir les toiles et les objets d’une dizaine de personnes. Certains d’entre eux ont même suivi des cours à l’extérieur et avaient une occasion de montrer leur travail.

Louis Rodier, un bénéficiaire, était aussi présent pour parler de son livre Voyage au centre de la pensée. Il a confié que cet ouvrage est un éveil à la philosophie dans une période de fragilité de sa vie. «J’ai créé certains poèmes avant le diagnostic de maladie mentale et j’ai beaucoup développé mon imagination. Mes expériences ont été traduites là-dedans», a-t-il expliqué.

L’atelier Ensemble on se tient est surtout un milieu de jour où diverses activités sont organisées. C’est à travers ces ateliers que l’intervention se fait par le jeu, la socialisation ou la responsabilisation notamment par l’implication à travers des comités. «Cela leur permet d’apprivoiser le stress et de développer leurs relations avec les autres», de préciser Barbara Sylvain. Il existe également un volet suivi qui se traduit par un accompagnement des membres à travers les ressources du réseau auxquelles ils ont droit. La directrice mentionne que bien souvent, ils ont besoin de motivation et de support dans leurs démarches.

Depuis 30 ans, les services de l’atelier sont en constante amélioration et se raffinent, selon la directrice. Pour l’avenir, un tout nouvel aspect est visé, celui de l’intervention pour les troubles de la personnalité. Une problématique très peu desservie dans le réseau de la santé, mais bien présente, fait remarquer Barbara Sylvain.

Et de conclure celle-ci: «J’ai une super équipe qui croit au communautaire et qui croit à l’importance de prendre son temps pour aider les gens de A à Z.» Précisons que l’atelier Ensemble on se tient est situé au 185, rue du Moulin, à Saint-Eustache. Renseignements additionnels au 450-623-1561.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top