- PUBLICITÉ -
Travaux d'élargissement sur l'autoroute 15: Le député Surprenant propose d'utiliser le Fonds vert du gouvernement

Le député de Groulx

Travaux d’élargissement sur l’autoroute 15: Le député Surprenant propose d’utiliser le Fonds vert du gouvernement

Une étude en deux volets (besoins et solutions) concernant un corridor élargi sur l'autoroute 15 et le prolongement de l'autoroute 13, entre les autoroutes 640 et 50, a été réalisée en 2010 et 2013 par le gouvernement du Québec. À sa demande, le député de Groulx, Claude Surprenant vient d'en obtenir les résultats. «On a dû recourir à la Loi sur l'accès à l'information pour les obtenir», déplore-t-il.

Le ministre de transports, Robert Poëti, a finalement profité de son récent passage dans les Laurentides pour lui remettre une clé USB contenant l’étude en question. «Le ministre m’a dit qu’il devait d’abord se faire une tête sur ce dossier. Mais c’est bien trop long comme délai. C’est assez les études, on veut des résultats», a-t-il fait valoir.

La région laissée pour compte

Afin d’accélérer le processus, à tout le moins amorcer les travaux d’élargissement sur une portion de l’autoroute 15, à hauteur de Laval, M. Surprenant suggère de piger à même le Fonds vert du gouvernement pour assumer une partie des coûts. «Il y a présentement 300 millions de dollars dans ce fonds. Nous pourrions prendre 100 millions de dollars pour commencer les travaux d’élargissement, au moins dans le secteur de Laval. La région a été laissée pour compte depuis assez longtemps. Soyons imaginatifs et créatifs; c’est le temps de passer à l’action», a-t-il déclaré.

Selon une autre étude réalisée pour le compte de l’AMT en 2012, il en coûterait 47 millions de dollars pour aménager une voie réservée au transport collectif sur l’autoroute 15, entre le boulevard du Souvenir, à Laval, et l’autoroute 640, à Boisbriand. «En mettant le Fonds vert à contribution, on pourrait payer la phase I et poursuivre avec les deux autres phases, jusqu’à Mirabel, un peu plus tard», plaide-t-il.

Rappelons que le Fonds vert, créé en 2006 par la Loi sur le ministère du Développement durable, de l’Environnement, et des Parcs, permet d’appuyer des mesures favorisant le développement durable, plus particulièrement en regard de son volet environnemental. Or selon le député, la réduction des gaz à effet de serre qui résulterait de ces travaux (plus de transport collectif, moins de voitures) justifierait à elle seule l’utilisation d’une partie du fonds. «J’en ai même parlé avec M. Poëti et il semble trouver l’idée intéressante», a pointé M. Surprenant.

Ce dernier assure qu’il continuera de «pousser» ce dossier jusqu’à ce que les travaux débutent. Ses deux priorités, dit-il, demeurent la décongestion de l’autoroute 15 et l’implantation d’une gare à Mirabel.

Dans l’immédiat, M. Surprenant compte poursuivre ses discussions avec les maires des municipalités concernées, le maire de Saint-Eustache et président du Conseil intermunicipal de transport (CIT) des Laurentides, Pierre Charron, et le ministère des Transports du Québec.

Pour accéder à l’étude d’opportunité, rendez-vous à l’adresse suivante:

[http://www.mtq.gouv.qc.ca/infrastructures-transport/p-routiers-100M/laurentides-lanaudiere/Pages/etude-opportunite.aspx].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top