- PUBLICITÉ -
Tous unis sous la pluie pour combattre le cancer

es marcheurs de tous les âges ont bravé le froid et la pluie en marchant durant toute la nuit au Relais pour la vie de la MRC de Deux-Montagnes qui a eu lieu à Deux-Montagnes.

Tous unis sous la pluie pour combattre le cancer

Le 9e Relais pour la vie

Malgré la grisaille, pas moins de 435 personnes ont pris part à la longue marche nocturne du neuvième Relais pour la vie de la MRC de Deux-Montagnes qui s'est tenu, sur 12 heures, les vendredi 1er et samedi 2 juin derniers, à l'école Lake of Two Mountains, à Deux-Montagnes.

«Je suis assez impressionné. On a une démonstration évidente de solidarité ici, ce soir», a lancé, dans un bref discours d’ouverture, le président d’honneur, Richard Tassé, aussi directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

L’événement a commencé avec le Tour des survivants. Quelque 80 survivants ont ainsi défilé, nommés les uns après les autres, pour ensuite se réunir autour d’un immense cœur de luminaires formé sur le gazon, où chacun a déposé une jonquille en guise de symbole de vie.

Vers 20 h 45, des membres de leur famille, voisins, amis et sympathisants de la bonne cause composant les 47 équipes ont engagé la marche à relais qui allait se poursuivre jusqu’au petit matin.

Pour les tenir bien éveillés, le comité organisateur leur avait préparé une foule d’activités et de jeux: limbo, chasse au trésor, chaise musicale et ainsi de suite.

La longue nuit a toutefois commencé sur un ton plus symbolique et de façon très émouvante. À cet égard, la Cérémonie des disparus a certainement été l’un des moments forts de la soirée. Après la minute de silence imposée, le violoniste Antoine Brissette a bercé le public de ses notes, tandis que l’on apportait dans le cœur lumineux une bannière griffée de noms de personnes emportées par le cancer.

Le comité organisateur a ajouté cet hommage aux disparus à ce neuvième Relais pour la vie afin de rappeler que, chaque année, des milliers de personnes perdent leur combat contre le cancer malgré les progrès de la recherche.

Au cours de la Cérémonie des luminaires qui a suivi, les gens ont été invités à griffonner un message, puis à le placer dans le cœur de luminaires qui sont ainsi demeurés allumés toute la nuit.

«L’ambiance était touchante; beaucoup de gens pleuraient», a constaté Sophie Héroux, agente de développement à la Société canadienne du cancer, qui a passé la nuit sur place.

Tout se déroulait donc à merveille malgré un mercure timide… jusqu’à une heure du matin.

C’est alors que la pluie s’est mise à tomber sur les marcheurs, en décourageant plus d’un à poursuivre ses efforts. Plusieurs parents sont ainsi repartis avec leur marmaille aux vêtements détrempés et les participants à la santé plus précaire ont préféré se mettre à l’abri de l’averse froide.

D’autres participants ont courageusement continué leurs pas jusqu’au lendemain matin. À 6 h 30, plus de 250 marcheurs ont franchi la ligne d’arrivée.

Pour une neuvième année d’affilée, citoyens et commerçants ont ainsi fait preuve d’une réelle générosité à l’endroit de la Société canadienne du cancer qui recueille, par le biais de cet événement collectif annuel, de l’argent principalement destiné à la recherche sur le cancer.

Le comité organisateur a amassé la somme de 135 870 $ et demeure confiant de combler l’objectif initial de 155 000 $ d’ici la fin juillet. Dans l’ensemble du Québec, les Relais pour la vie tenus dans différentes régions ont permis de récolter 2 219 000 $.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top