- PUBLICITÉ -
Sylvie D’Amours: pour l’adoption d’une charte des contribuables

Sylvie D’Amours

Sylvie D’Amours: pour l’adoption d’une charte des contribuables

Dans les 100 premiers jours d’un mandat de la Coalition avenir Québec (CAQ), la candidate de cette formation dans Mirabel, Sylvie D’Amours, a insisté sur le fait que son chef François Legault propose l’adoption d’une charte des contribuables pour exprimer clairement que le gouvernement du Québec entend dorénavant manifester plus de respect, plus de transparence et plus de retenue dans ses rapports avec ses contribuables

(NDLR) – Communiqué de presse émis par la candidate de la Coalition avenir Québec dans Mirabel, Sylvie D’Amours.

«Ce que souhaite la Coalition, c’est d’exprimer, par un geste fort, que le gouvernement entend rompre avec son habitude de puiser sans limites dans les poches des contribuables québécois. Gouverner, c’est une question de choix. Et le choix de la CAQ, c’est de défendre les contribuables», de souligner François Legault.

Comme a tenu à le rappeler Mme D’Amours, les hausses de taxes et de tarifs de toutes sortes ont produit «un étranglement fiscal sans précédent au Québec et pendant que le contribuable paie toujours plus de taxes, les services publics continuent de se dégrader. Pour briser cette tendance, des mesures énergiques doivent être prises».

«À la CAQ, nous nous engageons à ce qu’aucun impôt, taxe ou tarif ne soit augmenté à un niveau supérieur au taux d’inflation pour les quatre prochaines années», a‑t‑elle exprimé, en reprenant les mots de M. Legault. À titre d’exemple, les hausses de tarifs d’électricité n’augmenteraient que de 2,2 % plutôt que de 4,3 %, tel que prévu le 1er avril 2014. Il importe que les contribuables puissent être protégés contre des chocs tarifaires comme celui‑ci.»

À son avis, l’exemple d’Hydro-Québec est particulièrement désolant à cet égard. «Selon ses propres données, Hydro-Québec sera en surplus d’électricité jusqu’en 2027! Pour 2014 et 2015, on parle d’une augmentation des surplus de 34 %. Qui plus est, les récents appels d’offres pour le développement de nouveaux parcs éoliens devraient inévitablement faire augmenter les tarifs pour les années à venir. D’autres hausses de tarifs sont donc à prévoir. Et on calcule que chaque emploi dans l’éolien coûte 200 000 $ aux contribuables, alors que le salaire moyen payé dans l’éolien est de 48 000 $! Trouvez l’erreur!» a martelé Mme D’Amours.

De plus, conformément aux engagements déjà pris par la CAQ de revoir les engagements du gouvernement qui ne seraient pas prioritaires ou qui dépasseraient la capacité de payer des contribuables, un gouvernement caquiste, a poursuivi la candidate, suspendra le récent appel d’offres lancé par Hydro-Québec pour l’achat d’un bloc de 450 MW additionnels d’énergie éolienne.

«Nous l’avons dit et redit depuis des semaines, voire des mois, les contribuables sont étouffés et ils sont tannés de payer toujours plus pour obtenir toujours moins. La baisse de taxes de 1 000 $ pour les familles et la Charte des contribuables que nous offrons aux Québécois sont deux mesures concrètes qui défendront les familles et la classe moyenne québécoise», ont conclu M. Legault et Mme D’Amours d’une seule voix.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top