- PUBLICITÉ -
Sylvie D’Amours: mettre de l’avant l’agriculture et l’agrotourisme

Le chef de la CAQ

Sylvie D’Amours: mettre de l’avant l’agriculture et l’agrotourisme

Dans le cadre de la Journée internationale des femmes, Sylvie D’Amours, candidate dans la circonscription de Mirabel pour la Coalition avenir Québec (CAQ), a accompagné, le samedi 8 mars dernier, son chef, François Legault, dans l’autobus de campagne.

(NDLR) – Communiqué de presse émis par la candidate de la Coalition avenir Québec dans Mirabel, Sylvie D’Amours.

Lors de cette journée, M. Legault était accompagné de son épouse, Isabelle Brais, ainsi que plusieurs candidates du parti. Il a tenu à saluer l’engagement de ces femmes dans la vie publique, politique et professionnelle. En fin de journée, l’autobus s’est arrêté au vignoble Les Vents d’ange, à Saint-Joseph-du-Lac, l’entreprise de Mme D’Amours, pour y faire une visite et tenir un point de presse.

«L’agrotourisme occupe une place importante dans l’économie du Québec. Elle comporte plusieurs atouts, à commencer par la passion de nos producteurs agricoles qui s’y investissent corps et âme. La CAQ donnera à l’agriculture et à l’agroalimentaire, la place qui lui revient. Sylvie pourrait très bien avoir le poste de ministre de l’Agriculture, elle a l’expertise et les connaissances pour occuper cette fonction» a affirmé, dans un communiqué de presse, M. Legault.

Précisons que Sylvie D’Amours est une entrepreneure d’expérience dans le domaine de l’agriculture et de l’agrotourisme. Dernièrement, rappelle-t-on, le journaliste économique de Radio-Canada, Gérald Fillion, plaçait Sylvie D’Amours dans l’équipe économique de la CAQ aux côtés de Christian Dubé et Stéphane Le Bouyonnec.

«C’est un honneur pour moi d’accueillir notre chef, François Legault, dans notre circonscription. Il l’a dit et je vous le répète, ici dans Mirabel, on fait partie de l’économie du Québec. Dans son livre, Cap sur un Québec gagnant, M. Legault explique très bien l’importance de l’agrotourisme dans l’économie québécoise. En ayant été présidente de la Société d’agriculture Mirabel–Deux-Montagnes, présidente de la Table de concertation agroalimentaire des Laurentides et en étant moi-même entrepreneure dans le domaine agricole et touristique, j’ai toutes les ressources nécessaires pour mettre de l’avant l’agriculture et l’agrotourisme sous toutes ses formes»,d’affirmer, dans ce même communiqué, la candidate.

Enfin, Mme D’Amours a fait savoir qu’elle désire aussi participer à la réduction du fardeau financier des jeunes familles de la circonscription de Mirabel en abolissant la taxe santé et la taxe scolaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top