- PUBLICITÉ -
COVID-19, mise à jour du 4 juin 2020, Isabelle Charest, sports d'équipe, Laurentides, François Legault, Horacio Arruda

La ministre Isabelle Charest portait un couvre-visage offert par Baseball-Québec.

Sports collectifs : une reprise adaptée dès le 8 juin

Gare au relâchement des consignes, prévient François Legault

L’ex-olympienne et désormais ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, était porteuse d’une bonne nouvelle pour les adeptes de sports d’équipe qui pourront renouer avec leur activité favorite, dès le 8 juin. Petit bémol : il leur faudra un certain temps avant de retrouver leur sport tel qu’il l’était la dernière fois qu’ils l’ont pratiqué.

On a d’abord précisé que le déconfinement des sports d’équipe concernait exclusivement ceux qui se pratiquent à l’extérieur, principalement le baseball et le soccer, mais aussi le hockey-balle et quantité d’autres disciplines puisque on indique qu’une trentaine de fédérations sportives ont préparé des protocoles de reprise qui devront être approuvés par la Santé publique.

Cette reprise sera graduelle et se déroulera d’abord sous forme d’entraînements et de concours d’habileté. Un retour à «une forme de match» sera possible dès la fin juin, prévoit la ministre Charest. «Il faut être conscient que le sport ne se jouera pas de la même façon cet été et qu’il y aura beaucoup d’adaptation à faire. Mais j’ai quand même confiance que le plaisir sera au rendez-vous», de dire la ministre qui a salué la patience des jeunes et annoncé également que la pratique de certains sports individuels et d’activités de plein air supervisées serait également autorisée (il faut vérifier avec votre fédération, a-t-elle spécifié), tout comme elle a confirmé la réouverture des piscines privées accessibles au public (sur les terrains de camping, par exemple).

Un certain relâchement

Dans son bilan quotidien, la Santé publique fait état de 91 nouveaux décès, dont 25 dans les dernières 24 heures, ce qui porte le total 4 885 depuis le début de la pandémie. On a précisé que l’écart entre les deux chiffres (25 et 91) s’explique par un délai dans la transmissions des données (on parle de décès survenus en avril et mai), le fax étant encore utilisé dans le réseau de la santé, ce qui a fait soupirer le premier ministre qui s’attend à ce que l’on informatise l’outil d’ici la prochaine semaine.

Le Québec recense désormais 52 143 cas de COVID-19, une augmentation de 259 depuis hier, alors qu’on enregistre tout de même 17 336 guérisons. En ce moment, 1 076 personnes se trouvent à l’hôpital (-65), dont 146 au soins intensifs (12). Ces deux dernières données confirment une tendance et font dire à François Legault qu’on s’en va dans la bonne direction. «Par contre, a-t-il relevé, on sent un relâchement. On voit malheureusement moins de gens avec des masques et trop de gens qui sont à moins de deux mètres. Personne ne veut revenir en arrière, donc soyons prudents. Si on veut continuer d’aller vers une vie qui est un peu plus normale, il ne faut pas voir ça.»

Le premier ministre a également parlé de la difficulté, pour la santé publique, d’atteindre ses objectifs quotidiens par rapport au nombre de tests. Rien à voir avec un manque de ressources, ce sont plutôt les gens qui ne répondent pas à l’appel. «Tous ceux qui ont des doutes, allez-vous faire tester. C’est important pour qu’on puisse bien connaître la situation», exhorte François Legault.

Dans la région

Dans les Laurentides, on dénombre actuellement 3 020 cas, une donnée en hausse de 36 depuis le 2 juin puisque les chiffres n’ont pas été dévoilés hier. On déplore malheureusement 149 décès (+1). En ce moment, 215 personnes sont hospitalisées, dont 31 aux soins intensifs, des données identiques à celles du 2 juin. On observe également 1 901 guérisons

La MRC de Thérèse-De Blaiville demeure la plus touchée et affiche désormais 1 104 cas (+20) et 63 décès (+1). Suivent, dans l’ordre, les MRC de Rivière-du-Nord, avec 688 cas (+2) et 36 décès ; Deux-Montagnes, avec 507 cas (+3) et 13 décès ; Mirabel, avec 276 cas (+2) et un décès ; Pays-d’en-Haut, avec 206 cas (+5) et 25 décès ; Laurentides, avec 153 cas (+3) et six décès ; Argenteuil, avec 65 cas (+1) et cinq décès ; et Antoine-Labelle, avec 16 cas (+7) et aucun décès. Les cinq cas restants sont de provenance indéterminée.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top