- PUBLICITÉ -
Soutenir les enfants de familles à faible revenu

Photo Nicolas T. Parent

La Fondation Émile-Z.-Laviolette peut compter sur l’appui d’une brochette de partenaires, et ce, année après année. Cette photo a d’ailleurs été prise lors de l’annonce du dernier spectacle de Noël organisé au profit de l’organisation et des enfants de familles à faible revenu, mettant en vedette nul autre que le showman Martin Fontaine.

Soutenir les enfants de familles à faible revenu

Fondation Émile-Z.-Laviolette

La Fondation Émile-Z.-Laviolette est une entité soutenant les organismes et les établissements scolaires, établis entre autres à Saint-Eustache, venant en aide aux enfants de familles à faible revenu dans leurs programmes d’aide alimentaire et de persévérance scolaire. Comme c’est le cas pour plusieurs autres, il s’agit d’une organisation à la fois sérieuse et respectée, qui fête d’ailleurs ses vingt-cinq ans d’existence.

Celle-ci parraine plusieurs projets venant directement en aide aux jeunes dans le besoin, que ce soit, par exemple, le fameux Casse-croûte matinal, qui permet à une douzaine d’écoles primaires, ainsi qu’à cinq écoles secondaires, de voir de ses élèves profiter d’un lunch matinal composé de galettes, de pomme et de jus de fruits.

Les fonds amassés par la Fondation contribuent grandement à l’action du Centre d’entraide Racine-Lavoie, établi à Saint-Eustache, lui qui permet de réunir chaque semaine des parents dans le cadre d’une cuisine collective pour les lunchs de leurs enfants; une autre initiative inspirante. La Fondation donne d’ailleurs des sous pour l’achat d’effets scolaires pour la rentrée, via le parrainage d’un projet du même organisme.

L’initiative Bouffe atout, autre projet parrainé, permet à des jeunes vivant avec des difficultés au niveau social et/ou moteur de se réunir afin de préparer des repas pour les gens dans le besoin. Le Petit dépanneur scolaire E.S.O., de son côté, rallie un groupe d’élèves de l’école secondaire d’Oka pour la préparation et le service de collations, de petits déjeuners et de dîners.

La Fondation Émile-Z.-Laviolette contribue aussi à la cause du Club des petits déjeuners pour venir en aide aux enfants de l’école Curé-Paquin. Cette institution et l’école des Perséides reçoivent d’ailleurs des contributions qui servent à l’aide aux devoirs aux enfants présentant des difficultés.

Enfin, Grâce au projet Food for Thought, les jeunes faisant partie du programme A.C.E. (Alternative Career Education), de l’école Lake of Two Mountains, pour le volet cuisine, reçoivent un enseignement en la matière. Le fruit de leur beau labeur est par la suite distribué au sein des trois écoles anglophones de Deux-Montagnes.

Mais qui est Émile?

Ce nom, Émile-Z.-Laviolette, vient en fait du créateur de cette entité, Jean-Pierre Laviolette, qui a nommé sa fondation en l’honneur de son défunt père.

Le fils fut président de sa propre initiative et fut impliqué dans sa communauté et dans le développement de la Fondation pendant 21 ans. Il quitta son poste au sein du conseil d’administration au printemps 2014, avant d’être sujet d’un hommage grandement mérité de la part de l’actuel député de Deux-Montagnes, Benoit Charette; discours qui s’est tenu à l’Assemblée nationale du Québec, le 13 mai 2015.

«M. Laviolette est un homme qui a à cœur sa communauté et c’est un très bel exemple de persévérance pour la relève, prononce l’élu, devant le président de la Chambre bleue. En effet, depuis son adolescence, il agit à titre de bénévole au sein de plusieurs organisations qu’il fait rayonner grâce à son dynamisme et à sa riche implication.»

L’intégralité de cet hommage est d’ailleurs accessible, en texte et en vidéo, sur le site de la Fondation Émile-Z.-Laviolette. Il est aussi possible de contribuer financièrement à cette noble cause et obtenir plus de renseignements au [http://emile-z-laviolette.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top