- PUBLICITÉ -
Souper du maire: Jean Bouchard promet de faire grandir sa ville

 Le nouveau maire de Mirabel

Souper du maire: Jean Bouchard promet de faire grandir sa ville

Le nouveau maire de Mirabel, Jean Bouchard, a présenté, le mercredi 29 janvier dernier, les grandes lignes de son budget 2014 à l’occasion du traditionnel souper réservé aux gens d’affaires membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel, à qui il a promis de faire grandir leur ville de 50 000 habitants, tout en y maintenant des comptes de taxes parmi les plus bas du Québec.

Cet exercice, le maire Bouchard s’y est déjà attelé avec son équipe en présentant à ses contribuables un compte de taxes sans véritable hausse malgré l’augmentation moyenne de 15 % du nouveau rôle d’évaluation pour les trois prochaines années. Malgré aussi le manque à gagner occasionné par la fin du pacte fiscal entre Québec et les municipalités entourant le remboursement de la TVQ et la hausse des cotisations au régime de retraite des employés municipaux.

Le maire était d’autant plus fier qu’il est parvenu, en dépensant 215 000 $ en moins sur la facture totale de 73 235 000 $, à diminuer les taux de taxes, a‑t‑il précisé. «C’est une première. Normalement, les taxes augmentent toujours.»

Sur la liste des principales dépenses se trouvent des projets en immobilisations totalisant 25 137 000 $, comme la construction de voies de communication dans le projet de La Cité de Mirabel, le remplacement de conduites sur la rue Saint-Charles, la réhabilitation d’infrastructures de services municipaux et des travaux d’asphaltage dans divers secteurs.

En plus des éventuels secteurs de développement résidentiel, M. Bouchard a présenté tous les gros projets de construction qui verront le jour cette année: les trois Tours de la Cité, l’Hôtel M, la Halte de la Cité, Premium Outlets, le complexe sportif sur la rue du Val‑d’Espoir, les condos industriels sur la montée Sainte-Marianne, Laurin Laurin et Sicola.

Le maire Bouchard a aussi annoncé la reconduction des programmes de crédit de taxes servant à soutenir le développement industriel en plus d’un nouveau programme financier destiné aux propriétaires souhaitant rénover leurs bâtiments.

M. Bouchard juge toutefois «achalant» que sa ville ait à se plier aux exigences de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui fixe aux municipalités de la couronne nord des normes en matière de développement urbain. Sans parler de la quote-part de 796 000 $ que doit lui payer Mirabel pour 2014.

Mais, a‑t‑il souligné, «Mirabel se classe aujourd’hui dans le palmarès des villes les plus populeuses, mais aussi parmi les plus prospères dans la région des Laurentides.» C’est pourquoi, précise‑t‑il, il entend assurer une participation au sein de la CMM où il défendra ses positions face aux enjeux entourant le développement et aménagement de Mirabel.

Il envisage également de prendre place sur le comité exécutif de la Conférence régionale des élus des Laurentides, de façon à s’allier aux autres villes de la région et ainsi avoir du poids face aux gouvernements.

À titre de membre du conseil d’administration de Montréal International, il affirme vouloir redéfinir la vocation de l’aérogare, en collaboration avec Aéroports de Montréal (ADM), et attirer de nouvelles industries dans ce secteur. Il affirme d’ailleurs être en discussion avec ADM pour disposer d’un plus grand territoire à cet effet.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top