- PUBLICITÉ -
Six employés de Jiffy Lube honorés de la Médaille de l’Assemblée nationale

Benoît Bilodeau – Cinq des six employés de Jiffy Lube qui ont reçu la Médaille de l’assemblée nationale, en compagnie ici des policiers et pompiers sont sont aussi intervenus le jour l’accident, ainsi que le le député Benoît Charette.

Photo Benoît Bilodeau – Sylvain Barisselle, un propriétaire bien fier de ses employés.

Six employés de Jiffy Lube honorés de la Médaille de l’Assemblée nationale

Leur intervention a permis de sauver une vie

Les six employés du centre de changement d’huile Jiffy Lube de Saint-Eustache qui ont porté secours, il y a presque un mois déjà, à une jeune cycliste qui venait d’être frappée par une automobiliste ont été honorés de la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

Les six employés du centre de changement d’huile Jiffy Lube de Saint-Eustache qui ont porté secours, début juillet, à une jeune cycliste qui venait d’être frappée par une automobiliste ont été honorés de la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

À la suggestion de Carl Bastien et de Sylvain Barisselle, respectivement directeur des opérations et président de Jiffy Lube Québec, le député Benoit Charette, qui représente la circonscription de Deux-Montagnes à l’Assemblée nationale, a convenu qu’il était effectivement de mise d’honorer le groupe d’employés, une femme et cinq hommes. M. Charette a ainsi procédé, au mois d’août dernier, à cette remise, à la surprise même des employés de la succursale eustachoise située à l’intersection de la 25e Avenue et de la rue Lamarche.

C’est à cette même intersection que l’accident est survenu durant l’heure du dîner, en cette journée du 8 juillet dernier, et que les six employés sont vite intervenus pour venir en aide à la victime en soulevant, à même leurs bras, le véhicule pour dégager la victime qui était coincée en dessous et lui apporter les premiers soins.

«Je travaillais sous un véhicule, et j’ai entendu mon ami crier. Je me suis retourné et j’ai vu la voiture traverser la 25e Avenue, monter le trottoir et foncer sur le banc. La cycliste était sous le véhicule. On a réussi à soulever la voiture et à dégager la jeune femme. Ça s’est passé vite, on n’a pas eu le temps de penser; fallait agir» , de relater Éric Richard qui, avec ses collègues de travail Isaak Pelletier, Vincent Laflamme, Mathieu Cabot, Carl-Olivier Savaria et Vanessa Bédard, s’est donc vu remettre cette Médaille de l’Assemblée nationale.

Une heureuse intervention

Une intervention qui a assurément permis de sauver la cycliste, ont d’ailleurs reconnu l’agent David Vincent et le capitaine Stéphane Lambert qui, à titre de policier et de pompier, ont notamment été appelés sur les lieux de l’accident. «Votre intervention a été appréciée. Vous avez fait la différence. Sans vous, cette dame aurait certainement été écrasée sous le poids de la voiture. Grâce à vous, elle est toujours en vie. Merci beaucoup» , de souligner, pour un, M. Lambert.

«Je tiens moi aussi à vous remercier pour le geste que avez posé. Grâce à vous, la dame que vous avez secourue, selon les échos que j’en ai eus, se porte aujourd’hui mieux. C’est pourquoi il me fait plaisir de vous remettre la plus haute distinction qu’un député peut remettre, à savoir la fameuse Médaille de l’Assemblée nationale» , a tenu à mentionner le député Benoit Charette, précisant que cette remise sera dorénavant inscrite dans les archives de l’Assemblée nationale.

Un mois plus tard…

Un mois plus tard, à ce moment, Éric Richard disait avoir appris de cette intervention qu’il est important en voiture de bien effectuer son arrêt aux intersections, de bien regarder à gauche et à droite et de vérifier son angle mort avant de repartir. «Je fais maintenant très attention. Je regarde même deux ou trois fois pour être sûr de ne pas mettre quelqu’un en danger» , de dire Éric Richard.

Son compagnon de travail Vincent Laflamme, lui, conseille aux gens qui seraient placés dans une situation semblable ne pas figer, de ne surtout pas sortir son téléphone cellulaire pour filmer la scène et de se rendre sur les lieux de l’accident.

«Un petit détail que l’on remarque sur place peut sauver une vie, comme c’est arrivé dans notre cas puisqu’une personne nous a fait remarquer que la sacoche de la cycliste nous empêchait de la dégager» , d’indiquer celui-ci.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top