- PUBLICITÉ -
Sensibiliser à la persévérance scolaire

Sylvie Fréchette a ouvert la marche synchronisée

Sensibiliser à la persévérance scolaire, ça marche

Événement mobilisateur du PREL

Pour une deuxième année consécutive, c’est nul autre que Sylvie Fréchette, médaillée d’or en nage synchronisée lors des Jeux de Barcelone et chef de mission de l’équipe canadienne aux Jeux d’été de Londres, qui a donné le coup d’envoi officiel au volet régional des Journées de la persévérance scolaire (JPS), le 11 février dernier.

Ces journées sont organisées à l’échelle de la province. Dans les Laurentides, c’est l’organisme, les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) qui a mis en oeuvre ces journées pour une quatrième année. Elles ont pris fin le vendredi 15 février, à Sainte-Agathe-des-Monts.

En tant que porte-parole pour la région des Laurentides, Sylvie Fréchette était très fière d’ouvrir la marche synchronisée à laquelle a participé l’ensemble des établissements scolaires du territoire. Les municipalités et autres organisations comme les chambres de commerce, les carrefour-jeunesse emploi et les maisons de jeunes ont été invitées à se joindre au mouvement en arborant le ruban symbolique vert et blanc de la persévérance scolaire. L’ex-athlète olympique a accompagné les élèves et organisations s’étant inscrits.

Le club de hockey junior majeur, l’Armada de Blainville-Boisbriand et quelques-uns de ses joueurs ont agi à titre d’ambassadeurs pour la cause. En plus de prendre part à la marche le 11 février, les représentants de l’Armada ont prononcé des conférences sur la persévérance et l’importance d’adopter de saines habitudes de vie dans certaines écoles de la région. Outre une mise au jeu officielle effectuée le 8 février dernier, les joueurs ont accepté de mettre des lacets verts à leurs patins en plus d’arborer le ruban vert et blanc sur leur casque protecteur pour quelques matchs.

Des escouades de la persévérance, formées de jeunes des programmes des carrefour-jeunesse emploi, ont sillonné divers lieux publics (dont des centres commerciaux) pour sensibiliser les citoyens, en distribuant signets et rubans.

Finalement, en guise d’élément nouveau cette année, dix bourses de 500 $ ont été tirées au sort parmi les classes, écoles et organismes jeunesse comme les maisons de jeunes qui auront proposé une activité sous le thème de la persévérance.

L’objectif de cette marche mobilisatrice est de démarrer symboliquement les JPS en marchant 1 kilomètre pour la persévérance scolaire. La distance à atteindre est de 40 000 kilomètres, soit l’équivalent de la circonférence terrestre à l’équateur. Les marcheurs ont été conviés à comptabiliser les kilomètres parcourus par le truchement d’un formulaire Web.

«C’est sans hésitation que j’ai accepté d’être porte-parole, d’abord parce que l’idée d’une marche synchronisée me séduit et aussi parce que je crois à l’importance de poursuivre les études. On le réalise le jour où nos enfants vont à l’école. Ma fille me dit qu’elle n’aime pas trop les mathématiques et ne sait pas trop à quoi elles vont lui servir plus tard. Elle me dit qu’elle sait qu’elle aimerait bien pouvoir travailler pour le Cirque du Soleil plus tard. Je lui ai mentionné que si elle venait à avoir un agent, ce serait assurément dans son intérêt qu’elle sache bien compter», a raconté Sylvie Fréchette, parlant en toute connaissance de cause.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top