- PUBLICITÉ -
Sainte-Marthe-sur-le-Lac: Le changement passe par des indépendants

Jamshid Ghavami a rencontré des citoyens le 7 octobre dernier afin de présenter sa vision de la politique et de la gestion municipales.

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: Le changement passe par des indépendants, selon Boisvert

Disant que l’entrée en scène de candidats indépendants dans tous les quartiers de Sainte-Marthe-sur-le-Lac se veut significative dans le contexte politique actuel, le candidat indépendant à la mairie Gilles Boisvert estime que cela est aussi signe que le temps est venu de procéder à «un changement» des élus actuellement en place.

«Bien que nous ne formions pas une ligne de parti, il se dégage plusieurs idéologies et revendications qui nous sont communes», a indiqué, dans un communiqué de presse, M. Boisvert, invitant, du coup, les électeurs à adhérer à ce vent de changement.

Par ailleurs, le candidat indépendant a tenu à préciser qu’il a toujours continué à s’intéresser à la politique depuis qu’il a été conseiller municipal de 1986 à 1993 et nommé maire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac fin 1993 et jusqu’en novembre 1994. «Pour rectifier les faits, sachez que ce n’est pas sous ma gouverne que la ville a été mise sous tutelle. Nous étions plutôt la septième ville la mieux administrée du Québec», tient-il à rappeler.

Celui-ci entend, en effectuant ce retour en politique active, assumer la bonne gestion des affaires de la ville en étant, dit-il, «à l’écoute des besoins des citoyens avec un leadership ouvert aux perspectives des autres. Autrement dit, j’offre la garantie de mener une administration transparente et démocratique

En ce qui a trait à ses engagements, M. Boisvert les a regroupés sous cinq thèmes, à commencer par le volet «administration». À ce chapitre, il s’engage ainsi à stabiliser les taxes, à encourager le développement de la ville en réduisant le coût du droit de mutation et à favoriser la négociation plutôt que la confrontation.

En ce qui a trait à l’eau, M. Boisvert veut en améliorer rapidement la qualité et être à l’écoute des besoins des citoyens à ce sujet. Pour ce qui est du réseau routier, il propose de rendre la circulation plus fluide sur le boulevard des Promenades, négocier un nouvel accès et une sortie sur l’autoroute 640, sans oublier d’améliorer le transport en commun.

Au chapitre de l’économie, M. Boisvert vise à développer commercialement le chemin d’Oka et à promouvoir le développement de la ville «dans le but d’alléger le fardeau fiscal».

Enfin, en ce qui concerne le thème de la famille, le candidat indépendant à la mairie souhaite encourager les activités familiales sur le territoire marthelacquois et participer au financement des activités physiques, sportives et culturelles des jeunes, des familles et des aînés.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top