- PUBLICITÉ -
Saint-Placide: Denis Lavigne est réélu avec aisance

Denis Lavigne a été réélu avec 66 % des voix.

Saint-Placide: Denis Lavigne est réélu avec aisance

Le maire indépendant Denis Lavigne a obtenu un vote de confiance de la population de Saint-Placide en se faisant réélire avec 66,63 % du suffrage contre 33,37 % pour son adversaire, l’ancien conseiller municipal Henri Pelosse.

POUR LES RÉSULTATS DÉTAILLÉS, CLIQUEZ ICI

Le taux de participation a été de 66 %, ce qui est excellent par rapport à la moyenne des autres municipalités du Québec. Sur les 1 403 électeurs inscrits sur la liste de voteurs de Saint-Placide, M. Lavigne a obtenu un total de 605 votes contre 303 pour M. Pelosse.

Deux autres conseillers indépendants ont également été choisis par les électeurs. Brigitte Desrosiers a été réélue dans le quartier no 1 aux dépens d’Anik Leroux, tandis que Guy Brulotte a eu raison du conseiller sortant Georges Franc dans le quartier no 6.

Les quatre autres conseillers indépendants avaient déjà été élus sans opposition, soit Richard labonté, André Dion, Marie‑Ève D’Amour et Danielle Bellange.

Denis Lavigne était ravi au lendemain de la journée électorale. «Je suis très heureux des résultats. J’ai eu mon bulletin. J’ai reçu l’appréciation des citoyens», de dire celui qui est maire de Saint-Placide depuis 1998.

M. Lavigne a renchéri: «Les citoyens de Saint-Placide sont satisfaits de la gestion de leur conseil municipal parce que le taux de taxation est peu élevé, et ce, même si la municipalité a pris de la valeur. Lorsque je suis arrivé en 1998, à mon premier mandat de maire, la municipalité était estimée à 76 M$. Aujourd’hui, elle vaut 243 M$.»

Même si tous les membres du conseil municipal sont indépendants, Denis Lavigne va prôner une gestion efficace avec l’expérience et la relève: «Je suis un homme conciliant et je vais bien m’entendre avec tous et chacun comme ce fut le cas au cours des dernières années.» Il aura comme priorités, entre autres, de terminer les projets déjà en marche soient les étangs aérés et la nouvelle caserne de pompiers.

Avant de terminer, Denis Lavigne avait un bon mot à dire à propos de son concurrent: «Saint-Placide a perdu un bon conseiller municipal et un bon bénévole pour sa municipalité. J’ai été pris par surprise lorsque M. Pelosse a décidé de se présenter comme maire. Je lui ai demandé personnellement ses raisons et il m’a répondu que c’était la démocratie.»

Pour ce qui est d’Henri Pelosse, il était plutôt amer face au dévoilement des résultats lorsque joint par téléphone. «J’ai fait 1 200 maisons pendant la campagne électorale. Les gens étaient contents de me voir. Je m’attendais de gagner. Il y a beaucoup d’hypocrites dans notre municipalité, et il y en a qui ont propagé que j’étais trop vieux. Je dois m’incliner, c’est la démocratie», a mentionné M. Pelosse.

Âgé de 73 ans, Henri Pelosse va laisser retomber la poussière: «Ça faisait 14 ans que j’étais conseiller municipal à Saint-Placide. J’étais aussi très impliqué dans le bénévolat. Je vais prendre congé et réfléchir à tout ça.»

Avant de terminer, il a tenu à offrir ses sincères félicitations au maire Lavigne avec qui il avoue avoir toujours entretenu de bons liens. Il est également heureux de l’arrivée au sein du conseil du nouveau venu Guy Brulotte. «J’ai siégé avec lui sur le comité de la sécurité routière alors que nous avions eu beaucoup d’accidents de la route. M. Brulotte y siégeait à titre de citoyen et je peux dire que c’est une belle addition au sein du conseil», a‑t‑il dit.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top