- PUBLICITÉ -
Saint-Joseph-du-Lac: Victoire totale pour le nouveau maire Benoit Proulx

Benoit Proulx

Saint-Joseph-du-Lac: Victoire totale pour le nouveau maire Benoit Proulx

Conseiller municipal pendant 14 ans aux côtés du maire Alain Guindon, Benoit Proulx a été élu maire de la Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac lors des élections du 3 novembre dernier. Celui‑ci a aussi vu les deux derniers membres de son équipe également en élection l’emporter, lesquels rejoignent donc les quatre autres membres qui avaient déjà été élus sans opposition un mois plus tôt.

POUR LES RÉSULTATS DÉTAILLÉS, CLIQUEZ ICI

C’est donc une victoire totale que signe le nouveau maire joséphois qui sera appelé à poursuivre, comme il le dit lui‑même, l’héritage de son prédécesseur qui avait choisi de ne pas solliciter un nouveau mandat, après 14 ans de vie politique.

À la mairie, M. Proulx a obtenu 1 390 (69,71 %) des votes exprimés, contre 604 (30,29 %) pour son adversaire Alain Théorêt, candidat indépendant. Dans les districts des Coteaux et de la Vallée, Michel Thorn (74,03 %) et Marie-Ève Corriveau (75 %) l’ont respectivement emporté contre leurs adversaires, également candidats indépendants, Richard Geoffroy (25,97 %) dans un cas, et Luc Beaudoin (25 %) dans l’autre.

Déjà, Marie-Ève Surprenant (de la Baie), Donald Robinson (des Sables), Nicolas Villeneuve (du Berceau) et Louis-Philippe Marineau (du Domaine), tous membres de l’Équipe Benoit Proulx, avaient été élus sans opposition au terme de la période de mise en candidature, le 4 octobre dernier.

Pour le nouveau maire, il s’agit évidemment d’un résultat «drôlement satisfaisant», lui qui estime que ceux‑ci sont conformes à ce qu’il avait pressenti sur le terrain. «C’était quand même une campagne bizarre, car nous avions l’impression d’être opposés à des fantômes», a commenté celui qui en était à une quatrième campagne électorale de suite.

M. Proulx s’est évidemment dit déçu du taux de participation, de l’ordre de 41,3 % (2 028 votes, incluant 34 rejetés, sur une possibilité de 4 912). Il impute ce faible taux par le fait que quatre candidats de son équipe avaient déjà été élus, ce qui en aurait incité plusieurs à ne pas se rendre aux urnes. En fait, M. Proulx a vu ses deux candidats en élection récolter au total 513 voix, alors qu’il en a obtenu 1 390 dans les six districts électoraux.

«Il faut maintenant se retrousser les manches. Les gens ont apprécié notre programme. Nous n’avons pas fait de grandes promesses, ni dispendieuses. Il suffit de poursuivre l’héritage que nous laisse M. Guindon et de continuer à garder le compte de taxes bas», a commenté M. Proulx, au lendemain du verdict de l’électorat joséphois.

Celui‑ci estime aussi la composition du prochain conseil municipal, avec quatre élus âgés de moins de 40 ans et trois de plus de 50 ans, constitue un «bon mix».

Candidat défait à la mairie, Alain Théorêt s’est relativement montré satisfait des résultats qu’il a obtenus, compte tenu qu’il a fait campagne seul. «Avec le recul, c’est une belle expérience. Je ne regrette rien. La population a eu la possibilité d’avoir un choix et cela a permis à l’équipe sortante de se reconnecter avec la population», a‑t‑il mentionné.

Sera‑t‑il de nouveau candidat dans quatre ans? «Pourquoi pas? Je vais suivre cela», a répondu M. Théorêt.

Notons que le nouveau maire de Saint-Joseph-du-Lac sera officiellement assermenté lundi soir prochain, alors que le conseil municipal se réunira une première fois. L’ex‑maire Alain Guindon remettra à cette occasion, de façon symbolique, les clés de la municipalité, à son successeur.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top