- PUBLICITÉ -
Saint-Joseph-du-Lac inaugure sa nouvelle caserne

Nicolas Villeneuve, conseiller, Sylvie D’Amours, conseillère, Alain Guindon, maire, Benoît Proulx, conseiller et François Lauzon, directeur du Service sécurité incendie, ont procédé à la coupure du traditionnel ruban.

Saint-Joseph-du-Lac inaugure sa nouvelle caserne

Le cœur du village sous le signe du renouveau

La Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac a inauguré le nouveau bâtiment abritant les ateliers municipaux et la caserne d’incendie, le 21 décembre dernier.

«La rénovation du bâtiment pour en faire une caserne permet de doter le service de toutes les commodités requises», a souligné, à cette occasion, François Lauzon, directeur du Service sécurité incendie.

Les travaux ont commencé en août 2011 et visaient deux objectifs. Le conseil municipal souhaitait offrir des locaux fonctionnels aux services sécurité incendie et des travaux publics tout en posant une action concrète pour la revitalisation du cœur du village. Avec ces rénovations majeures, le bâtiment situé au 1145, chemin Principal, vient souffler un «vent de changement dans le noyau villageois.»

Rappelons qu’il s’agit d’un ancien entrepôt de pommes, acquis par la Municipalité, qui était devenu «vétuste». Il n’était pas adapté à ses fins et ne répondait pas aux normes de la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST). Dorénavant, le personnel du Service sécurité incendie — service qui existe depuis décembre 1975 – peut profiter d’un air ambiant dont le taux d’humidité est contrôlé, un plafond plus haut et une sortie d’eau de 2½ pouces à l’intérieur de la caserne directement alimentée par le réseau d’aqueduc. Une ventilation respectant les normes de la CSST a également été installée avec des détecteurs appropriés qui mettent automatiquement en marche le système de ventilation, a souligné M. Lauzon. «En ayant de meilleures conditions de l’air ambiant, les équipements du service des incendies seront plus faciles à entretenir et auront une durée de vie plus longue», a soutenu le directeur.

D’une superficie de 7 500 pieds carrés, le bâtiment affichera dorénavant une nouvelle apparence. Ce projet a demandé un règlement d’emprunt de 800 000 $, mais a été réalisé sans dépasser 635 000 $. Les nouveaux locaux accueillent à la fois les camions de pompier et le matériel servant aux sapeurs-pompiers, ainsi que les véhicules et les outils du Service des travaux publics. La caserne comprend aussi une salle de toilettes avec douche et un bureau pour permettre aux officiers de rédiger leurs rapports d’intervention.

Ces rénovations permettent à la Municipalité d’être conforme au schéma de couverture de risque récemment adopté par la MRC de Deux-Montagnes. Celui-ci recommande que chaque municipalité dispose d’une caserne d’incendie dès la première année de sa mise en application, a rappelé François Lauzon, directeur du service des incendies.

Par ailleurs, le bâtiment est également construit en fonction de pouvoir accueillir de nouveaux véhicules de pompier.

Une deuxième phase

Une deuxième phase de travaux, beaucoup moins importante que le contrat initial, sera amorcée dès la mi-janvier. Avec cette phase II, on y retrouvera également des bureaux, des espaces de rangement et des salles de bain plus spacieuses.

Le système d’éclairage sera amélioré, en plus de divers travaux d’électricité et de plomberie. La Municipalité estime le coût de ces travaux à 120 000 $. «Nous souhaitons offrir aux citoyens un environnement sécuritaire, confortable et convivial. Nous espérons que tous, résidants ou visiteurs, pourront profiter des bienfaits de ces améliorations», ont fait savoir les membres du conseil municipal présents, dont le maire Alain Guindon.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top