- PUBLICITÉ -
Saint-Eustache: Un plan d’action pour contrer l’agrile du frêne

La Ville de Saint-Eustache vient de dévoiler son plan d’action pour contrer l’agrile du frêne sur son territoire.

Saint-Eustache: Un plan d’action pour contrer l’agrile du frêne

Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, ainsi que la conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux, Isabelle Lefebvre, ont dévoilé le plan d’action de la Ville de Saint-Eustache pour contrer l’agrile du frêne sur son territoire.

Insecte originaire d’Asie, l’agrile du frêne est apparu au Canada en 2002. Depuis, sa prolifération ne cesse de prendre du terrain. Sa présence a été confirmée à Saint-Eustache l’été dernier grâce à l’installation de pièges à des endroits stratégiques. Il s’attaque à toutes les espèces de frênes et en cause la mort très rapidement, soit entre 1 et 3 ans. Ce sont ses larves qui tuent les frênes, celles-ci se nourrissant sous leur écorce, en formant des galeries en forme de «S».

«Un frêne peut sembler en santé, alors qu’il est atteint. Habituellement, lorsque les signes de dépérissements apparaissent, il est déjà trop tard pour le sauver. Il est donc capital d’agir rapidement pour assurer la pérennité du paysage de notre ville et de notre environnement », a déclaré le maire Pierre Charron, lors du dévoilement de ce plan d’action.

Plusieurs mesures seront déployées

Ainsi, plusieurs mesures seront déployées, parmi lesquelles le traitement de certains frênes sélectionnés par l’insecticide TreeAzin, sans danger pour l’environnement et la santé; l’abattage de frênes publics qui démontrent des signes de dépérissement; la gestion des résidus de frêne et sa valorisation; la plantation d’arbres en sous-étages; la formation d’employés municipaux; et l’élaboration d’outils de communication.

Par ailleurs, les frênes situés sur les terrains privés sont sous la responsabilité des propriétaires qui doivent prendre les mesures appropriées pour les protéger ou les abattre avant qu’ils ne deviennent dangereux.

«Tous les citoyens ont reçu, il y une dizaine de jours, un feuillet sur l’agrile du frêne, en même temps que leur bulletin Le Courrier des hirondelles. Je les invite à le consulter attentivement parce qu’ils y trouveront toutes les informations nécessaires à l’identification des frênes sur leur terrain. S’ils sont effectivement propriétaires d’un frêne, ils verront, en outre, les options qui s’offrent à eux», a précisé la conseillère municipale Isabelle Lefebvre.

Notons, enfin, qu’une section du site Web de la Ville de Saint-Eustache, à l’adresse [www.saint-eustache.ca/environnement], est également dédiée à l’agrile du frêne, incluant des photos permettant de bien identifier les frênes, des références pour trouver des entrepreneurs qualifiés et des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top