- PUBLICITÉ -

Julie Desmarais, candidate indépendante dans le district de la Seigneurie, à Saint-Eustache.

Saint-Eustache: Julie Desmarais à la reconquête du district de la Seigneurie

Disant avoir «beaucoup appris» lors de la dernière campagne électorale alors qu’elle s’était présentée (et subi la défaite) à la mairie de Saint-Eustache, l’ex-conseillère municipale Julie Desmarais tentera, à titre de candidate indépendante, de reconquérir le district de la Seigneurie qu’elle a représenté pendant deux mandats.

Mme Desmarais croit que cette expérience, ajoutée à ses neuf ans d’expérience comme conseillère municipale, représente un atout en sa faveur. Rappelons qu’elle a été élue une première fois en l’an 2000 avec Option Saint-Eustache dans le district de la Seigneurie, puis, huit ans plus tard, en 2013, à titre cette fois de candidate indépendante.

«Baisser les bras ne fait pas partie de ma personnalité […] J’ai toujours été déterminée et ce n’est pas une simple défaite qui me fera renoncer à mes citoyens du quartier de la Seigneurie. Beaucoup de choses restent à faire dans le quartier et je me sens prête à relever ce défi encore une fois», d’indiquer, dans un communiqué de presse, celle qui est détentrice de maitrises en administration des affaires (MBA) et en santé mentale.

Preuve, dit-elle, qu’elle est plus que déterminée, Mme Desmarais mentionne qu’elle s’est fait voler toutes ses affiches électorales dans la semaine du 17 septembre dernier, mais que cela ne l’a pas freiné dans ses intentions. «Tout le monde se doute des responsables de ce vol ignoble et antidémocratique. Mais cela non plus n’a pas réussi à me faire baisser les bras. Dès la semaine suivante, mes affiches étaient de retour aux endroits permis par la loi», de souligner la candidate qui est enseignante en mathématiques depuis plusieurs années.

Freiner l’augmentation de la dette

Parmi les priorités qu’elle se donne, Mme Desmarais souhaite, dans un premier temps, freiner l’augmentation de la dette de la Ville qui est passée, précise-t-elle, de 53,3 M$ en 1999 à quelque 107,5 M$ aujourd’hui. «La dette a plus que doublé. Elle représente dont la dépense la plus élevée du budget de la Ville, dont les intérêts faramineux ont de lourdes conséquences pour tous les payeurs de taxes et les générations futures», mentionne-t-elle.

Elle s’engage également à analyser la pertinence des projets «en révisant les coûts engendrés et en préservant les réserves financières de la Ville»; à prioriser un plan budgétaire réaliste qui respecte, dit-elle, la capacité de payer de chacun; à demeurer respectueuse à l’égard des plaintes et préoccupations des gens de son quartier; et à repositionner le citoyen au coeur des décisions, avec respect et intégrité.

«Être candidate indépendante m’offre la liberté d’action nécessaire pour défendre les intérêts de ses citoyens et ce, sans allégeance politique», de conclure Julie Desmarais qui fera face, lors des élections du 7 novembre prochain, à la conseillère municipale sortante du district de la Seigneurie, Isabel Mattioli, également candidate indépendante, et à Guillaume Lalonde, candidat pour Option Saint-Eustache, l’équipe du maire sortant Pierre Charron.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top