- PUBLICITÉ -
Saint-Eustache achète le terrain du Club de golf Deux-Montagnes

Le maire Pierre Charron en compagnie de l’ex-maire Guy Bélisle et de la présidente de la Chambre, Marie-France Bélisle.

Saint-Eustache achète le terrain du Club de golf Deux-Montagnes

Agrandissement du parc industriel

Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, a profité du traditionnel Dîner du maire à la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac pour annoncer la conclusion d’une entente afin de faire l’acquisition par la Ville du terrain du Club de golf Deux-Montagnes pour procéder à un important agrandissement du parc industriel.

Le terrain de près de 7 millions de pieds carrés va permettre de lancer le projet Albatros. «Il s’agit du projet le plus emballant et le plus prometteur des dernières décennies. Sa réalisation assurera l’avenir même de Saint-Eustache. En fait, avec le projet Albatros, Saint-Eustache se donne des ailes pour les 20 prochaines années», a lancé, jeudi dernier, le maire avec enthousiasme à l’auditoire de gens d’affaires au lendemain de l’adoption sur division d’une résolution en ce sens par le conseil municipal en séance extraordinaire.

Le nom du projet Albatros est inspiré du majestueux oiseau de mer, qui, ailes déployées, est l’un des plus grands oiseaux du monde et fait rêver les voyageurs et les navigateurs. L’albatros est aussi une performance remarquable au golf et fait, en plus, référence au nom qu’avait l’un des deux parcours du Club golf Deux-Montagnes qui restera, d’ailleurs, en activité en 2013.

Dans le contexte où la Ville de Saint-Eustache n’a pratiquement plus de terrain pour assurer son développement, le projet Albatros représente une occasion d’affaires exceptionnelle selon M. Charron, car il permettra à la Ville de prendre en charge son développement économique au profit de la collectivité eustachoise. «Aucune autre avenue n’offre autant de perspectives aussi prometteuses en ce moment pour la pérennité de la municipalité», a affirmé le maire.

Selon les estimations de la Ville, cet investissement de 13,25 M$ va non seulement s’autofinancer à 100 % grâce aux revenus de la vente de terrains, mais va générer d’importants surplus. Il pourrait, de plus, accueillir des dizaines de nouvelles entreprises et entraîner ainsi la création de plusieurs milliers d’emplois. À terme, les chiffres les plus conservateurs indiquent, en outre, qu’il devrait rapporter plus de 100 fois les revenus de taxes actuels.

Situé en zone blanche, ce terrain présente l’immense avantage de ne pas toucher la zone verte et de respecter les dispositions du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la CMM. «Plutôt que de considérer les dispositions du PMAD comme des contraintes, nous y voyons, au contraire, un défi stimulant à relever: celui de penser autrement et de saisir les opportunités», a ajouté le maire.

En plus de consolider le parc industriel eustachois, le maire a annoncé qu’il privilégierait la construction de bâtiments haut de gamme, dans des créneaux basés sur l’innovation, dans une perspective de développement durable. Il fera, en outre, une place importante aux transports alternatifs.

Le projet constituera aussi un levier important dans les pourparlers avec l’AMT visant à développer un projet de gare de train de banlieue à Saint-Eustache et pourrait mener à la création d’un quartier TOD (Transit-Oriented Development), comme le préconise le PMAD.

Cette annonce du maire a été accueillie très favorablement par la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac qui appuie d’emblée cette décision du conseil municipal eustachois. «Nous sommes très contents, car lors d’une récente rencontre avec le maire, nous réclamions du développement au niveau commercial et industriel. En fait, les gens nous appellent pour des terrains et des locaux», a mentionné la présidente de l’organisme, Marie-France Bélisle.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top