- PUBLICITÉ -
Rouler vert, c’est sécurit’Air!

(Photo Michel Chartrand) - Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, le conseiller municipal responsable du comité de la sécurité publique, de la circulation et du transport, Germain Lalonde, la directrice du développement en sécurité routière de la SAAQ, Sylvie Lemieux, autres élus, employés municipaux et policiers invitent la population à faire preuve de bonne et écologique conduite.

Rouler vert, c’est sécurit’Air!

Campagne de sécurité routière innovatrice à Saint-Eustache

Les usagers de la route sont invités à conduire avec prudence et dans le respect de l’environnement. La Ville de Saint-Eustache lance ce week-end sa campagne de sensibilisation 2010 à la vitesse au volant, Rouler vert, c’est sécurit’Air!

Si les conducteurs modifient leur comportement environnemental, ça va diminuer les risques d’accident de la route et la consommation de carburant, donc de gaz à effet de serre, souligne Germain Lalonde, conseiller municipal responsable du comité de la sécurité publique, de la circulation et du transport.
«On innove et on oriente le message de la campagne vers l’écoconduite. L’écoconduite repose sur des principes techniques, dont le plus important est la gestion efficace des accélérations, puisque le maintien d’une vitesse constante dans la circulation permet d’éviter les accélérations et les freinages inutiles», indique-t-il.

La directrice du développement en sécurité routière de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Sylvie Lemieux, a insisté sur le côté innovateur de cette campagne. Selon un sondage Léger Marketing réalisé en 2008, la sécurité routière se trouve au premier rang des préoccupations des Québécois, à égalité avec le réchauffement climatique et les gaz à effet de serre. En 2007, la sécurité routière figurait au deuxième rang. Comme quoi il s’agit d’un enjeu de société sérieux, soutient-elle.

Après la campagne-choc des trois dernières années, intitulée J’ai tué, la Ville a opté pour une campagne au message positif. Un projet de 30 000 $ qui vise précisément les jeunes conducteurs. Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, fait remarquer que le nombre d’accidents sur les routes eustachoises est à la baisse. «Entre 2005 et 2009, on note une diminution constante des accidents sur le territoire, soit une diminution de 66 % des accidents mortels, de 27 % des accidents avec dommages corporels et de 2 % des accidents avec dommages matériels, pour une diminution globale de 12 % de l’ensemble des accidents», affirme-t-il.

Trucs pour économiser

La Ville suggère de favoriser un rapport de vitesse élevé lors de la conduite d’un véhicule à transmission manuelle, comme la consommation est moindre en cinquième qu’en quatrième vitesse. Cette façon de conduire peut représenter jusqu’à 20 % d’économie d’essence.

On conseille également de changer de vitesse à un maximum de 2 500 tours par minute. «Le premier geste à poser est de se demander s’il y a une solution de remplacement à son véhicule avant de prendre la route», fait savoir Mme Lemieux. L’entretien régulier de son véhicule y joue également un rôle.

L’écoconduite permettrait de réduire les risques d’accident de près de 15 % et de diminuer jusqu’à potentiellement 20 % sa consommation de carburant.

Barrages routiers ce week-end
Élus et policiers seront postés à diverses intersections stratégiques (huit par jour) pour informer les citoyens de l’écoconduite. Ces barrages routiers précéderont de deux semaines l’intervention de tous les corps policiers du Québec qui distribueront des contraventions aux conducteurs fautifs.

La campagne sera visible, selon un plan média, à divers endroits, dont en ligne. Il est possible de visiter le site Web dédié à l’écoconduite, à l’adresse [www.ecoconduire.org], pour trouver une foule d’informations.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top