- PUBLICITÉ -

L’ÉVEIL, 3 novembre 2018 – L’ÉVEIL, 14 novembre 2018.

Rétro 2018: novembre

Comme c'est coutume chaque année, l'équipe de rédaction de votre hebdo L'ÉVEIL a le grand plaisir de vous présenter la rétrospective des évènements qui, numéro après numéro, au fil des semaines et des mois, ont fait la manchette au cours de l'année 2018. Voici donc le mois de novembre!

Une enseignante au bout du rouleau: la CSSMI s’explique

La Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) est écorchée dans un texte de Patrick Lagacé, publié dans La Presse + et dans lequel il expose la réalité de Kathya Dufault, une enseignante au bout du rouleau, qui a choisi de quitter ce milieu. La CSN y va aussi de ses allégations dans ce dossier. La CSSMI accepte de s’expliquer en affirmant que «ces situations médiatisées ne reflètent en rien la qualité des interventions de notre personnel dans nos écoles et nos centres».

Deux entreprises d’ici lauréates aux Prix Créateurs d’emplois du Québec

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Deux entreprises des Basses-Laurentides, AP&C, qui a pignon sur rue à la fois à Saint-Eustache et à Boisbriand, et SPI Santé Sécurité, qui est basée à Blainville, font partie des 39 lauréates honorées lors de la deuxième édition des Prix Créateurs d’emplois du Québec. Créés par Fondaction, le Conseil de patronat du Québec (CPQ) et la Corporation des parcs industriels de Québec, ces différents prix, remis dans cinq catégories, visent à souligner l’apport important des créateurs d’emplois pour le développement du Québec et de ses régions.

Un radar hyperpuissant dans les Basses-Laurentides

Environnement Canada inaugure un nouveau radar météorologique, érigé au sommet d’une tour de 28 mètres, à Blainville. Cet équipement doit permettre aux Canadiens d’obtenir des conditions météo comme jamais auparavant. Cet investissement s’inscrit dans la volonté du gouvernement du Canada de moderniser son réseau de radars. D’ici cinq ans, ce dernier compte remplacer ses 31 radars au pays, au coût de quelque 200 M$.

Des coquelicots et des cérémonies pour se souvenir

À l’occasion de la campagne nationale de la vente de coquelicots, la Légion royale canadienne, filiale 185, qui a pignon sur rue à Deux-Montagnes, est au poste à différents points de vente pour justement proposer à tous d’acheter l’un de ces coquelicots rouges. Cette campagne se poursuivra jusqu’à la fin de semaine des samedi 10 et dimanche 11 novembre, au cours de laquelle l’ensemble de la population sera invité à se souvenir des Canadiens morts en service militaire.

Ligne Deux-Montagnes: les maires mettent de la pression

Sensibles à ce que les usagers de la ligne Deux-Montagnes vivent depuis quelques mois, les sept maires de la MRC de Deux-Montagnes décident de retenir, pour l’année 2019, les quotes-parts que versent leurs municipalités à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). Cette contribution au transport collectif se chiffre à environ 6,25 M$ pour l’année à venir.

Une campagne pour promouvoir la formation professionnelle

Choisir de s’inscrire dans un programme de formation professionnelle, en vue d’obtenir un diplôme d’études professionnelles, communément appelé un DEP, se veut tout aussi honorable et une excellente avenue pour intégrer le marché du travail que d’aller au cégep ou encore à l’université. C’est donc pour que cette perception soit à l’avant-plan que la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) lance la campagne #monDEPmafierté, qui s’adresse tant à l’ensemble du milieu scolaire qu’à la population.

Bombardier abolira 2 500 emplois au Québec

Bombardier annonce qu’il éliminera 5 000 postes sur une période de 18 mois, dans les différentes usines qu’elle possède à travers le monde. De ce nombre, 2 500 toucheront directement les employés qui travaillent actuellement dans les usines de Saint-Laurent, Dorval et Mirabel. C’est donc l’incertitude à Mirabel, où l’on assemble les jets régionaux CRJ Series. En incluant les employés affectés aux avions A200 d’Airbus, ce sont environ 2 400 employés qui oeuvrent à Mirabel, dans les installations de Bombardier.

Jean-François Girard remercié à Oka «pour des raisons sérieuses»

Dans un communiqué de presse qu’ils signent conjointement et publié sur la page Facebook de la Maison des jeunes d’Oka, les membres du conseil d’administration souhaitent clarifier les circonstances entourant le congédiement de son directeur général, Jean-François Girard, remercié, dit-on, «pour des raisons sérieuses». Ce dernier s’explique, disant que «ce sont ses lacunes au niveau de la tenue de livres» qui expliquerait cette décision qu’il n’accepte cependant pas, car prise sans qu’il ait été rencontré.

Décès de Pierre-Paul Meloche à Mirabel

Pierre-Paul Meloche, chef du Mouvement citoyen Mirabel – Équipe Meloche, décède le 21 novembre, à l’âge de 63 ans. Pendant près de 30 ans, M. Meloche a siégé au comité consultatif d’urbanisme de la Ville de Mirabel, dont 25 ans, à titre de président. Il fut également conseiller municipal de 2005 à 2017, et candidat défait à la mairie de Mirabel lors des élections municipales de novembre 2017.

La deuxième phase de l’Innoparc Albatros est lancée

Dans le cadre d’une rencontre réseautage au cours de laquelle il présente son bilan des deux premières années, Innovation et développement économique (IDÉ) Saint-Eustache décerne son premier prix Reconnaissance à une entreprise méritante de Saint-Eustache, à savoir AP&C, et procède à l’annonce de la phase 2 de l’Innoparc Albatros.

Le Club Toastmasters Saint-Eustache souligne ses 30 ans

Le Club Toastmasters Saint-Eustache, dédié à l’art oratoire, invite la population de la région à célébrer avec ses membres ses 30 années d’existence dans la communauté. Sous la présidence d’honneur de Delphis Babin, membre bâtisseur de l’organisation, ces célébrations se déroulent dans le cadre d’une rencontre qui a pour thème «Tout partage est un apprentissage».

L3 MAS obtient deux contrats en Suisse et aux États-Unis

L’entreprise L3 MAS agira à titre de fournisseur de soutien en service pour le compte d’exploitants de flottes d’avions F/A-18 internationaux en vertu de deux contrats qu’elle vient d’obtenir, ce qui permet d’ouvrir immédiatement 50 nouveaux postes à ses installations à Mirabel. L’ensemble des travaux pour ces avions seront effectués à Mirabel même, où l’on compte 550 employés sur les 800, à travers le Canada.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top