- PUBLICITÉ -

L’ÉVEIL, 5 décembre 2018 – L’ÉVEIL, 26 décembre 2018.

Rétro 2018: décembre

Comme c'est coutume chaque année, l'équipe de rédaction de votre hebdo L'ÉVEIL a le grand plaisir de vous présenter la rétrospective des évènements qui, numéro après numéro, au fil des semaines et des mois, ont fait la manchette au cours de l'année 2018. Voici donc le mois de décembre!

C’est jour de guignolées dans les municipalités

Suivant une tradition qui s’échelonne sur plusieurs décennies, voire même plus de 100 ans à Saint-Eustache même, c’est jour de guignolées dans les différentes municipalités et villes de la MRC de Deux-Montagnes dans le but de recueillir des denrées non périssables et des dons en argent pour les plus démunis.

Le père Noël en visite à Deux-Montagnes

Pour une 49e année de suite, le père Noël s’amène à Deux-Montagnes pour son défilé annuel dans les rues de cette ville. Cette année, malgré la pluie, le défilé attire petits et grands qui ont l’occasion de voir plus de 800 figurants, dont plusieurs superhéros chargés de protéger au cours de la prochaine année, les archives de ce défilé, et membres de fanfares.

Le Centre Marie Eve inaugure sa nouvelle «Boutik»

Dans le but de l’aider à financer une partie des services qu’il offre depuis maintenant 36 ans aux femmes enceintes ou aux mères ayant des enfants de moins de 2 ans vivant des difficultés, le Centre Marie Eve ouvre une friperie proposant des vêtements pour tous et divers objets usagés vendus à bas prix. L’endroit en question s’appelle tout simplement La Boutik et est situé au 1803, chemin d’Oka, à Deux-Montagnes.

Naomie Breton au concours Miss Teen Québec

Naomie Breton vit une expérience que chaque fille devrait vivre au moins une fois. L’adolescente de Saint-Eustache est en effet sélectionnée dans le cadre d’une compétition d’envergure culminant vers la nomination d’une Miss Teen Québec. L’Eustachoise n’a malheureusement pas été choisie Miss Teen lors de la grande finale.

Déjà, trois victoires pour Mikaël Kingsbury

À la recherche d’un 50e titre à sa 10e saison en bosses sur le circuit de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski, Mikaël Kingsbury atteint ce plateau dès sa première descente à Ruka, en Finlande. Tout en méritant le prestigieux trophée Lou-Marsh, remis à l’athlète par excellence au Canada, toutes disciplines confondues, le skieur de Deux-Montagnes ajoute deux autres victoires, à Thaiwoo, en Chine, lors des compétitions en simple et en parallèle. Il complète ainsi une année 2018 de rêve au cours de la laquelle il a remporté une médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver.

Marie-Ève Dicaire, championne du monde

L’Eustachoise Marie-Ève Dicaire devient la première boxeuse de l’histoire du Québec à mettre la main sur un titre professionnel de championne du monde. Dans un combat disputé au Centre Vidéotron, à Québec, elle défait l’Uruguayenne Chris Namus, par décision unanime des juges, et remporte ainsi la ceinture des super-moyens de l’International Boxing Federation (IBF).

Le petit Kaylen Savard a besoin

Afin de venir en aide au petit Kaylen Savard, un jeune de Saint-Eustache qui souffre d’un gastroschisis, une malformation congénitale de la paroi abdominale qui laisse ainsi s’échapper une partie de ses intestins dans le liquide amniotique, et à sa famille, la marraine de Kaylen, Karine Paradis, démarre, à leur insu, une page de participation citoyenne afin de leur venir en aide. Pour les supporter, il suffit de visiter le [onedollargift.com] et de taper «Kaylen» dans le moteur de recherche.

Des dizaines d’enseignants manifestent à Saint-Eustache

Le Syndicat de l’enseignement des Basses-Laurentides (SEBL) tient une manifestation en soutien à Kathya Dufault, une enseignante et résidante de Lorraine, sujet d’un article paru le même jour dans le quotidien La Presse, stipulant que la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) souhaite procéder à son congédiement. Le SEBL parle d’une «atteinte à la liberté d’expression», alors que la CSSMI rétorque que «la liberté d’expression n’est pas en cause».

Travaux dans le Vieux-Saint-Eustache: des remerciements

Une petite cérémonie est organisée par la Ville de Saint-Eustache afin de remercier les commerçants et les résidants qui ont été directement touchés par la première phase des travaux dans le Vieux-Saint-Eustache, en 2018. À cette occasion, un tirage d’un voyage au Maroc est effectué parmi les clients qui ont participé à la campagne d’achat local. Les travaux se poursuivront au printemps prochain pour une deuxième phase; suivra la troisième et dernière en 2020.

Saint-Eustache honore ses athlètes

Les autorités de la Ville de Saint-Eustache honorent des équipes de crosse, soccer et baseball qui se sont mises en évidence au cours de la dernière saison estivale. À cette occasion, les jeunes et leurs instructeurs sont invités à signer le livre d’or et l’ultramarathonien eustachois Guy Brouillette incite les jeunes présents à persévérer pour atteindre leurs objectifs, tout en gardant bien présent à l’esprit d’avoir du plaisir avant tout.

La taxe résidentielle augmente de 1,69 % à Saint-Eustache

Les propriétaires de maisons unifamiliales résidant à Saint-Eustache apprennent que la taxe résidentielle qu’ils auront à payer en 2019 ne devrait pas globalement excéder 1,69 % d’augmentation, soit l’équivalent d’une hausse de 44 $. Au chapitre des taxes de services, celles-ci demeurent inchangées, que ce soit pour l’aqueduc (156 $), l’égout (181 $), les déchets (199 $) ou le transport (181 $).

Marche et rassemblements à la mémoire des patriotes

La section Jean-Olivier-Chénier de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB) organise sa traditionnelle marche commémorant l’anniversaire de la bataille de Saint-Eustache. C’est en effet plusieurs dizaines de citoyens qui se présentent au point de ralliement, soit à la Maison du citoyen de Saint-Eustache. Si l’itinéraire de la marche a changé depuis la dernière édition, l’objectif reste le même, soit de respecter un devoir de mémoire important face aux sacrifices nombreux de ces hommes qui se sont battus «pour la liberté».

La famille Mathers poursuit la tradition pour une 28e année de suite

Malgré le décès de l’homme d’affaires Jean-Guy Mathers, et fondateur du Groupe Mathers, il y aura presque un an au mois de janvier 2019, les membres de sa famille conviennent de poursuivre la tradition que celui-ci avait instituée et remettent donc à nouveau 500 bons d’achat, totalisant une valeur de 25 000 $, à des organismes communautaires de Saint-Eustache et Deux-Montagnes.

Elle se dit «muselée» par le conseil municipal d’Oka

Candidate à la mairie d’Oka lors des élections municipales de novembre 2017, Julie Tremblay-C. allègue que le maire actuel, Pascal Quevillon, se livre, depuis, «à une véritable vendetta personnelle» à son égard «en utilisant son influence pour miner ses projets communautaires» et pour la «museler». Le maire Quevillon réplique en indiquant, entre autres, que «le but ultime de Julie Tremblay-C. est de discriminer le conseil pour se donner de la crédibilité».

La Fondation église historique de Saint-Eustache reçoit 320 000 $

La ministre de la Culture et des Communications du Québec et ministre responsable de la langue française, Nathalie Roy octroie une aide financière totalisant 320 000 $ à la Fondation église historique de Saint-Eustache, pour la restauration de l’église. La même Fondation révèle aussi que la visite de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), au mois d’août, a rapporté 75 000 $.

Élections fédérales 2019: c’est parti dans Mirabel

En prévision des élections fédérales du mois d’octobre 2019, l’ex-député de l’Action démocratique du Québec, François Desrochers, annonce qu’il sera candidat dans la circonscription fédérale de Mirabel pour le Parti conservateur du Canada. Le député sortant de cette même circonscription, Simon Marcil, du Bloc québécois, confirme, lui, qu’il sera à nouveau candidat.

Erreur sur l’âge du patriote Pierre Dubeau

Yvon Dubeau, descendant direct du patriote Pierre Dubeau, mort lors de la bataille de 1837, souhaite faire corriger l’erreur inscrite sur la plaque commémorative située entre le presbytère et l’église de Saint-Eustache qui indique qu’il est mort à l’âge de 32 ans. Selon les recherches effectuées par M. Dubeau, son ancêtre serait plutôt mort à l’âge de 24 ans.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top