- PUBLICITÉ -
De premières perturbations sur la ligne Deux-Montagnes fin avril

Photo Benoît Bilodeau – Les usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes devront planifier autrement leurs déplacements les fins de semaine, et cela, à compter du 27 avril prochain.

REM: de premières perturbations sur la ligne Deux-Montagnes fin avril

Travaux préparatoires pour le REM

Avant de pouvoir bénéficier du service amélioré promis avec l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM), les usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes devront composer avec des désagréments, alors que de premières perturbations de l’actuel service sont annoncées, et cela fin avril.

En effet, dans le but de mener à bien des travaux préparatoires, le service de trains sur la ligne Deux-Montagnes sera interrompu toutes les fins de semaine, à partir du vendredi soir jusqu’au lundi matin 4 h. Cette mesure entrera en vigueur à compter du vendredi 27 avril 2018, à 20 h.

Aussi, les usagers devront prendre note que les derniers départs sur la ligne Deux-Montagnes seront le dimanche, à 18 h 33, en direction de la gare Centrale et à 19 h 30, en direction de Deux-Montagnes. Cette mesure vise à permettre de repositionner le matériel roulant aux bons endroits en vue de la reprise du service le lundi matin.

Le bureau de projet dédié à la réalisation et la construction du REM qui vient d’être mis sur pied, a par ailleurs indiqué par communiqué de presse que ces fermetures de fins de semaine devraient se poursuivre une fois ces travaux préparatoires complétés, afin d’entamer la construction des futures stations. Un calendrier sera incidemment présenté vers la fin du mois d’avril, afin de confirmer les prochaines interventions requises sur la ligne Deux-Montagnes pour l’année 2018.

Des mesures alternatives mises en places

Pour pallier ces premières perturbations, le bureau de projet du REM, de concert avec les différentes instances concernées, a fait savoir que des mesures alternatives de transport collectif seront offertes aux usagers de la ligne Deux-Montagnes, dès le vendredi 27 avril, «pour toutes les fins de semaine, jusqu’à nouvel ordre» .

Parmi ces mesures, mentionnons la mise en place d’un service d’autobus express qui circulera entre la station de métro Montmorency et les gares Deux-Montagnes et Grand-Moulin. D’autres mesures seront annoncées au cours des prochaines semaines, entre autres, la bonification des services de transport collectifs sur les territoires de Laval et de Montréal pour desservir les gares de la ligne de Deux-Montagnes, sur ces territoires. Les horaires et les circuits d’autobus alternatifs seront précisés d’ici peu.

«Les travaux [préparatoires] consistent, dans un premier temps, à réaliser des forages géotechniques, de l’arpentage et l’inspection des infrastructures existantes. Cette étape importante permettra d’obtenir des données essentielles qui guideront le consortium dans la conception des ouvrages et des stations du REM. Pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs du chantier, l’alimentation électrique de la ligne Deux-Montagnes et de la ligne Mascouche doit être coupée lors des travaux» , a expliqué Jean-Vincent Lacroix, directeur, relations médias pour le bureau de projet du REM.

Des réactions à ces perturbations

Lors de la période de questions et réponses orales, la semaine dernière, à l’Assemblée nationale, le député provincial Benoit Charette avait dit déplorer et être préoccupé que le ministre André Fortin n’ait pas de réponse à fournir aux usagers concernant cette interruption de service les fins de semaine, ni de plan précis à leur présenter.

«Les opérateurs de services de train et d’autobus de la banlieue ne sont même pas au courant et aucune solution n’a été mise de l’avant. Soit le ministre des Transports manque de transparence, soit il a failli à son devoir de planification pour assurer un service de transport lors des interruptions de service» , avait alors déclaré, le mardi 27 février, M. Charette. Les mesures annoncées par le bureau du projet du REM ont été dévoilées, précisons-le, au lendemain de cette intervention du député caquiste de Deux-Montagnes, soit le mercredi 28 février.

Enfin, le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, n’a pas voulu commenter immédiatement ces mêmes mesures, disant «attendre impatiemment le plan définitif de mitigation» .

«Par contre, le début des travaux les fins de semaine est une bonne nouvelle en soi et permettra à tous les intervenants de s’ajuster au fur et à mesure que les travaux progresseront» , a-t-il fait savoir par courriel.

Pour en savoir davantage sur le projet du REM, il suffit de consulter le [https://rem.info].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours fête des pères
- PUBLICITÉ -
Top