- PUBLICITÉ -
Québec octroie 4 M $ à Bombardier Aéronautique

Sylvie Bourdon

Québec octroie 4 M $ à Bombardier Aéronautique

Formation de la main‑d’œuvre

Bombardier Aéronautique, situé à Mirabel, vient de se voir octroyer une subvention de 4 M$ sur trois ans pour améliorer la formation de sa main-d’œuvre, ce qui complète la somme de 12 438 935 $ que l’entreprise a elle‑même investie.

L’annonce a été faite à l’occasion d’un point de presse, le vendredi 22 novembre dernier, dans les locaux de l’usine.

Pour l’occasion, la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée, la vice-présidente aux ressources humaines de Bombardier Aéronautique, Sylvie Bourdon, ainsi que toute la députation péquiste de la région, Denise Beaudoin (Mirabel), Daniel Goyer (Deux-Montagnes) et Roland Richer (Argenteuil), étaient réunis.

Dans ce plan de formation prévu sur trois ans, qui a débuté en fait à l’automne 2012, Bombardier prévoyait former des employés pour les avions commerciaux du programme CSeries, entraînant du coup la création de 850 emplois, auquel une somme de 2 M$ a été allouée par Emploi-Québec. La même somme a aussi été consacrée en juin 2013 à la formation touchant le programme d’avions de la classe d’affaires Global 7000 et Global 8000, qui permettra de créer 600 nouveaux postes au cours des trois prochaines années.

«Cette aide que nous apportons aujourd’hui à Bombardier Aéronautique nous permet de faire d’une pierre deux coups: elle contribue à offrir des emplois de qualité aux citoyens de la grande région de Montréal tout en soutenant la réussite d’importants projets pour lesquels l’entreprise a investi des sommes considérables et qui constituent un véritable moteur pour cette industrie au Québec», a mentionné M. Lisée.

La ministre Maltais a, pour sa part, souligné l’importance de soutenir la formation d’une main-d’œuvre qualifiée dans cette entreprise d’envergure qui, comme elle l’a précisé, s’est positionnée comme leader avec la construction de CSeries. Pour celle‑ci, il ne fait aucun doute que Bombardier Aéronautique fait sa part dans le développement social en investissant ainsi sur la formation de la main‑d’œuvre.

«Cette industrie de pointe génère plus de 42 000 emplois, principalement dans la région métropolitaine. C’est pourquoi il importe, pour le gouvernement du Québec, de favoriser la croissance de ce secteur dynamique et porteur d’avenir en soutenant l’amélioration des compétences des travailleuses et travailleurs», a indiqué Mme Maltais.

La députée de Mirabel, Denise Beaudoin, s’est félicitée de cette annonce et, d’autant plus, assure que tous les projets de Bombardier Aéronautique créent des retombées économiques appréciées dans sa circonscription.

La vice-présidente aux ressources humaines, Sylvie Bourdon, s’est dite fort enthousiaste par ce partenariat avec le gouvernement, qui permettra notamment à l’entreprise de poursuivre sa collaboration avec les écoles. Les projets innovateurs de Bombardier exigent, précise‑t‑elle, que l’on investisse dans la formation, ce qui est le cas avec les CSeries.

Bombardier Aéronautique a, par ailleurs, tiré profit de sa présence au récent Salon aéronautique de Dubaï 2013, en revenant avec des commandes et des engagements qui pourraient aller jusqu’à 38 avions et dont la valeur pourrait atteindre plus de 2 milliards de dollars américains.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top