- PUBLICITÉ -
Quand le plaisir côtoie l’histoire et la nature

Attention, les «rigolfeurs»! Farces et attrapes vous attendent tout au long du parcours de minigolf… Les gens dépourvus de sens de l’humour sont priés de s’abstenir…

Quand le plaisir côtoie l’histoire et la nature

Parc Carillon

Vous avez envie d'une escapade familiale dans la région de Saint-André-d’Argenteuil? Une journée d’activités au parc Carillon, suivie d’une visite au canal et à la centrale hydroélectrique de Carillon, comblera assurément vos attentes et vous permettra de combiner, en une seule journée, plaisir, histoire et nature. Le plaisir de s’amuser au parc Carillon, une visite historique au canal et à la centrale hydroélectrique avec en prime, pour toile de fond, la nature dans tout son éclat.

Débutons la journée au parc Carillon. Situé à deux pas du canal, sur les berges de la rivière des Outaouais, le parc offre tout ce qu’il faut pour ravir petits et grands: un site magnifique accessible de surcroît en vélo, par la route Verte, des arbres et de la verdure à profusion, un décor naturel à couper le souffle et une pléiade de jeux totalement destinés au plaisir des enfants et leurs parents. «Nous exploitons les activités du parc depuis cinq ans maintenant», informe l’une des responsables, Chloé Girard.

Et des activités, il y en a pour tous les goûts: un parcours de minigolf Rigolfeur de 18 trous qui vous en fera voir de toutes les couleurs avec ses sirènes, serpents, fausses balles, jets d’eau et autres gadgets électroniques; des jeux d’eau pour rafraîchir les ardeurs de tout ce beau monde; des minivoiturettes électriques (kiddie car) pour les enfants de 2 à 10 ans (et même un peu plus, parole de mes deux ados de 12 et 13 ans qui s’y sont joyeusement amusés!); et tour de petit bateau (power paddler) sur un bassin d’eau grand de 2 400 pieds carrés, dont le défi consiste à faire avancer le bateau par un mouvement de rotation des bras.

Le parc Carillon, c’est aussi un énorme chapiteau (30 x 100 pi) prêt à recevoir tous vos partys de famille, fêtes d’enfants ou autres fêtes corporatives, des structures de jeux gonflables, divers modules de jeux, un terrain de volleyball de plage, une aire de pique-nique et un camping comptant une soixantaine de sites.

L’accès illimité au site pour la journée et ses activités vous coûteront 15 $ par enfant de 13 ans et moins et 12,50 $ par adulte. C’est gratuit pour les enfants de 3 ans et moins. Il est également possible de payer pour des activités ciblées. Par exemple, une partie de Rigolfeur vous coûtera 7 $ par adulte et 5 $ par enfant.

Nouveauté cette année, le parc Carillon se met à la disposition des organismes sans but lucratif en prêtant son site gratuitement pour toute activité de financement contre un système de partage des profits entre les deux parties.

Centrale hydroélectrique et canal de Carillon

Une fois les enfants repus d’activités et de jeux, une visite au barrage de Carillon semble alors tout indiquée. À débuter par l’écluse, une attraction en soi, puisqu’elle permet aux embarcations de franchir une dénivellation de 65 pieds (20 mètres), ce qui en fait la plus haute chambre d’écluse au Canada. D’une durée d’environ 20 minutes, chaque éclusage déplace plus de 17 millions de litres d’eau. Un spectacle impressionnant qui vaut le déplacement… et une page d’histoire qui mérite qu’on s’y attarde!

Se dressant majestueusement à ses côtés, la centrale hydroélectrique de Carillon, construite entre 1959 et 1964, constitue certainement un site à visiter, mariant technologie à l’histoire et la nature. En service depuis 1962, la centrale de Carillon est la plus puissante de la rivière des Outaouais. Elle doit sa puissance installée de 752 MW à ses 14 turbines-alternateurs et approvisionne principalement la région de Montréal en électricité.

Le saviez-vous?

Le plus long affluent du Saint-Laurent, la rivière des Outaouais, tire son nom de celui d’une tribu amérindienne (Ondataoua). Ses 1 113 kilomètres de voie navigable constituent aujourd’hui une source d’énergie indispensable pour le Québec et l’Ontario. Pas moins de 17 centrales y sont présentement exploitées par les deux provinces.

Quant au canal actuel, il a été inauguré le 3 mai 1963. Jadis administré par le ministère des Transports, le canal de Carillon a été cédé à Parcs Canada en 1972. Devenu depuis un important site patrimonial et récréatif, le canal de Carillon accueille aujourd’hui quelque 20 000 plaisanciers et 30 000 utilisateurs des berges, et ce, annuellement.

Pour se rendre au parc Carillon, il suffit d’emprunter la sortie 258 de l’autoroute 50, en direction de Saint-André. Sis sur les berges de la rivière des Outaouais, plus précisément au 1, rue du Plein-Air, le parc Carillon fait face à l’imposante centrale hydroélectrique. Pour information, composez le 450-537-PARC (7272) ou la ligne sans frais 1 877 637-7272. Vous pouvez également visiter le [www.parccarillon.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top