- PUBLICITÉ -
Près de sept ans de prison pour le jeune chauffard de Pointe-Calumet

Près De Sept Ans De Prison Pour Le Jeune Chauffard De Pointe Calumet

Près de sept ans de prison pour le jeune chauffard de Pointe-Calumet

décès de jean brien

Mathieu Grenon, le jeune chauffard récidiviste ayant happé mortellement le résidant de Pointe-Calumet, Jean Brien, le 30 juillet dernier, a été condamné à six ans et dix mois de prison.

En plus, il lui sera interdit de conduire pour les dix prochaines années suivant sa sortie du pénitencier. Le tout s’est décidé en cour le 23 février dernier, en présence de membres de la famille de la victime qui se sont exprimés devant la juge et l’accusé.

Accident et veille

Vers 15 h 30, le 30 juillet, Mathieu Grenon quittait le stationnement du Beach Club, adoptant un comportement hasardeux derrière son volant. Un policier stationné à cet endroit a décidé de le prendre en chasse. Le chauffard a alors tenté de semer son poursuivant, happant Jean Brien au passage, tout en terminant sa course contre un poteau d’Hydro Québec, au coin des rues André-Soucy et la 53e Avenue, à Pointe-Calumet.

L’homme de 66 ans, que l’on surnommait amicalement M. Canettes, est décédé sur le coup.

Rappelons également qu’un hommage a été rendu pour M. Brien, le 5 août, en présence de membres de sa famille et de la communauté de Pointe-Calumet.

«Il y a quelque chose d’important qui n’a pas été dit. Avant d’être happé, Jean Brien a averti cinq adolescents de se tasser, pour éviter l’accident. Il est décédé en héros. Il a sauvé ces enfants et il faut que les gens le savent» , mentionnait l’organisatrice de cette veille, le soir même.

Plusieurs chefs d’accusation

Pour ce qui est de Mathieu Grenon, notons qu’il a mérité une peine de prison en 2014 pour avoir fui des policiers tentant de l’intercepter. Le 23 février, il reconnaissait les chefs d’accusations qui pesaient contre lui: conduite dangereuse ayant causé la mort et des lésions, omission de s’arrêter pour offrir de l’aide après un accident, conduite avec plus de 80 mg d’alcool dans le sang et non-respect d’une probation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top