- PUBLICITÉ -
Pour une muséologie de pointe au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles

C’est en présence de la présidente d’Éco-Nature, Denise Filiatrault, que le député de Vimont, Vincent Auclair, a fait cette annonce.

Pour une muséologie de pointe au Parc de la Rivière-des-Mille-Îles

Le gouvernement du Québec, par la voix de son whip adjoint et député de Vimont, Vincent Auclair, vient d'annoncer une aide financière de 700 000 $ destinée au renouvellement de l'exposition permanente au centre d'exploration du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles et à la construction du lieu d'accueil.

«Ce projet est le fruit du travail des gens de la région animés par la passion et la volonté de mener à terme d’ambitieux projets culturels. Aujourd’hui, ces efforts sont récompensés de belle manière. L’aide financière permettra à l’organisme responsable du parc, Éco-Nature, de bonifier son offre muséale. Il s’agit ici de lui donner les moyens de trouver un second souffle en se dotant d’une muséologie de pointe mieux adaptée à la réalité d’aujourd’hui», a déclaré M. Auclair.

Réputé pour la diversité et la qualité de son offre touristique, le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles demeure un lieu privilégié d’activités respectueuses de la nature et adaptées au site.

Le montant octroyé, indique-t-on, permettra de doter la région d’un centre d’exploration répondant aux normes muséales et de créer un milieu de vie riche et diversifié. On mise d’ailleurs sur la réalisation de ce projet pour attirer de nouvelles clientèles touristiques.

Exposition permanente

Situé dans le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, le centre d’exploration propose une exposition permanente comprenant des maquettes interactives, des panneaux thématiques, des animaux naturalisés, des aquariums et des vivariums ainsi que de l’équipement audiovisuel.

L’aide financière accordée permettra notamment la mise en place d’un laboratoire d’écologie, d’une salle de monitoring, d’une salle multifonctionnelle et d’un espace virtuel servant à la promotion du site, aux programmes éducatifs et à la diffusion et à la collecte d’information auprès du public.

Dans un premier temps, et d’un montant maximal de 500 000 $, l’aide financière sera versée en vertu du programme Aide aux immobilisations du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. À ceci s’ajoutera une contribution de 200 000 $, assurée cette fois par l’Entente de partenariat régional en tourisme de la région touristique de Laval pour le projet d’infrastructure, dont la construction du bâtiment multifonctionnel qui accueillera l’exposition. Les partenaires de cette entente sont le ministère du Tourisme, l’Association touristique de Laval, la CRE de Laval, la Ville de Laval et Emploi-Québec.

Au final, le montage financier de ce projet de conservation, de diffusion et de mise en valeur totalisant 1 137 000 $, et dont 727 000 $ seront destinés à la nouvelle exposition, a été rendu possible grâce à la participation de différents partenaires de la région, dont le Centre local de développement de Laval et Éco-Nature.

Gestionnaire du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, Éco-Nature, un organisme sans but lucratif, a pour mission de protéger, de mettre en valeur prioritairement la rivière des Mille Îles et ses affluents. Éco-Nature est une institution muséale reconnue par le ministère depuis l’an 2000 qui accueille près de 140 000 visiteurs par année.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top