- PUBLICITÉ -
Pour Sercan: Des moustaches qui rapportent 14 090 $

Après avoir fait raser leur moustache

Pour Sercan: Des moustaches qui rapportent 14 090 $

Pas moins de 54 personnes ont accepté de Porter la moustache pour Sercan, une activité de financement orchestrée parvos journaux L’ÉVEIL et LA CONCORDE pendant tout le mois de novembre et qui aura permis de recueillir un montant de 14 090 $.

C’est ce qu’a annoncé le directeur des ventes des journaux L’ÉVEIL et LA CONCORDE, Jean-François Legault, lors d’un 5 à 7 organisé à l’issue des quatre semaines de participation des porteurs de moustache qui se faisaient raser les poils superflus par les coiffeuses du Carrefour santé beauté Vita Dao Bella, situé au 112, rue Saint-Laurent, à Saint‑Eustache.

Pendant quatre semaines, les participants ont eu leur photo dans le journal LA CONCORDE, montrant la progression de leur moustache chaque semaine, tout en demandant à leurs amis ou clients de faire un don sur le site Web [www.rabaischocs.com].

«Nous nous étions fixé un objectif de 8 000 $ et nous avons recueilli plus de 14 000 $. J’en suis très heureux. Mais ce dont je suis le plus fier, c’est que nous donnons la somme entière à Sercan, un organisme local qui en a grandement besoin», de dire Jean‑François Legault.

«Le fait de porter la moustache était considéré comme un défi pour certains, mais le défi a surtout permis d’aider un organisme qui améliore très certainement la qualité de vie de plusieurs familles de la région. C’était une belle occasion pour les gens d’affaires de s’impliquer socialement, et en même temps, leur permettait une visibilité accrue pour offrir d’éventuels services à de nouveaux clients», a ajouté Jean‑François Legault.

Rappelons que l’organisme Sercan offre des services d’accompagnement et de soutien aux personnes atteintes de cancer ainsi qu’aux endeuillés. Sercan gère aussi la Maison de soins palliatifs de Saint-Eustache, qui offre l’hébergement pour les personnes malades en fin de vie. Une équipe spécialisée sur place possède une expertise d’accompagnement pour soulager la douleur physique et psychologique des gens affligés par la maladie.

Il y a également la Fondation Sercan, dont le rôle est d’organiser des activités de financement afin de combler le manque à gagner nécessaire au maintien de la qualité des soins et des services.

Le coût d’opération annuel pour Sercan et la Maison de soins palliatifs tourne autour de 1 million de dollars. La subvention annuelle du gouvernement du Québec est de 564 000 $. Le reste doit donc provenir de campagnes de financement organisées dans la communauté et de donations privées.

Sercan compte donc sur l’aide de la population afin de poursuivre sa mission et organise plusieurs activités dont, entre autres, la vente de poinsettias, actuellement en marche, et ce, jusqu’au 13 décembre. Il y a également le souper-bénéfice qui sera de retour en 2014 pour une quatrième année consécutive, soit le lundi 27 janvier prochain, au restaurant Steak Frites St‑Paul, à Saint‑Eustache. Finalement, il y a les courses de canards et de bateaux-dragons durant l’été en juin.

Pour obtenir des informations supplémentaires sur Sercan, pour vous procurer des poinsettias, pour obtenir des billets pour le souper-bénéfice ou encore pour simplement faire un don, n’hésitez pas à visiter le [www.maisonsercan.ca] ou à contacter le 450‑491‑1912.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top