- PUBLICITÉ -
Pour la Maison Sercan: Un rehaussement important du financement public annuel

Venus annoncer la bonne nouvelle dans les locaux de la Maison Sercan

Pour la Maison Sercan: Un rehaussement important du financement public annuel

L’heure était à la réjouissance à la Maison de soins palliatifs Sercan, située à Saint-Eustache, où l’on a annoncé un rehaussement du financement public annuel important, ce qui n’avait pas été fait depuis le 1er avril 2011.

C’est donc avec une joie évidente que la députée de Mirabel, Denise Beaudoin, et le député de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, ont confirmé, le lundi 4 novembre dernier, une hausse de 13 % du financement accordé à la Maison Sercan, aide qui passe donc désormais de 420 000 $, qui représentait un financement de 60 000 $ pour chacun des sept lits, à 476 000 $, l’équivalent de 68 000 $ par lit. Cette mesure d’aide supplémentaire est en force depuis le 22 octobre dernier.

Il faut savoir que la Maison Sercan, située au 50, rue Chénier, à Saint-Eustache, est un organisme sans but lucratif qui dessert un vaste territoire, dont la MRC de Deux-Montagnes et la circonscription de Mirabel. Sa mission est aussi vaste que son territoire et consiste en une approche humaine dans l’apaisement de la souffrance, l’accompagnement psychologique, l’aide et l’accompagnement à la famille et aux proches, une alimentation saine et équilibrée – tous les repas sont faits maison. Le but ultime étant d’accueillir la personne en fin de vie dans un environnement calme lui permettant de vivre paisiblement ses derniers moments, entourée de ses proches.

«Les gens ne veulent pas mourir seuls, ils veulent avoir des soins palliatifs, et quand on arrive en fin de vie, on aime bien être entouré de ses proches. Dans votre dépliant publicitaire, vous mentionnez que c’est un accompagnement psychologique et ça concerne la famille et les proches. La famille est au cœur de votre démarche, elle peut accompagner un malade 24 heures sur 24. On n’a pas ça dans nos hôpitaux, on ne peut pas donner les mêmes soins à domicile, alors je pense que c’est une priorité et un principe de solidarité», a déclaré Mme Beaudoin.

Président de la Fondation Sercan, René Goyer a chaudement remercié les députés Beaudoin et Goyer de cette aide supplémentaire. «Avec le nouveau montant, ce sera l’équivalent de 65 % des salaires qui seront payés pendant l’année, parce que l’autre 35 % est assumé par les résidents et les usagers en ce moment, pour payer la partie des salaires restante, et ça n’inclut pas l’entretien de la bâtisse.»

«Le dossier de la santé, c’est une priorité pour nous, dans les Basses-Laurentides et même les Laurentides, parce que nous avons un déficit par rapport à tout le reste du Québec», a mentionné le député Goyer. En effet, lorsqu’on se penche sur certaines statistiques, on réalise que le pourcentage de la population atteinte du cancer est très élevé dans les Basses-Laurentides, par rapport au reste de la province.

Enfin, la Maison Sercan compte sur l’aide de la population afin de poursuivre sa mission et organise, à cet effet, plusieurs collectes de fonds annuelles dont, entre autres, la vente de poinsettias, qui débutera ces prochains jours, ainsi que la nouvelle activité Steak frites, au mois de janvier, sans oublier les courses de canards et de bateaux-dragons durant l’été.

Pour obtenir des informations supplémentaires sur la Maison Sercan ou ses activités de financement: 450‑491‑1912 ou [www.maisonsercan.ca].

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top