- PUBLICITÉ -

Alexandre Gélinas, président du CCL, Bruno Laroche, maire de Saint-Hippolyte et président de la Table des préfets des Laurentides, Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du CALQ, et Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, lors de l’annonce officielle de cette entente.

Alexandre Gélinas, président du CCL, Bruno Laroche, maire de Saint-Hippolyte et président de la Table des préfets des Laurentides, Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du CALQ, et Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, lors de l’annonce officielle de cette entente.

Plus de 1,2 M$ à distribuer: de l’argent frais pour stimuler la création artistique

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a dévoilé les détails de son Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité des Laurentides, laquelle se traduit par une enveloppe s’élevant à 1 260 000 $ qui sera partagée entre les artistes créateurs des Laurentides et les organismes, au cours des trois prochaines années.

Accueillis par le Conseil de la culture des Laurentides (CCL), vendredi dernier à Saint-Jérôme, les représentants du CALQ et des différentes MRC laurentiennes qui adhèrent au programme en ont quelque peu défini les concours en décrétant qu’il s’agissait, à ce jour, de la plus importante annonce pour la région sur le plan culturel.

À la base, a-t-on précisé, cette entente s’est construite sur les fonds d’abord consentis par les municipalités adhérentes, que le CALQ s’engageait à doubler. C’est ainsi que les 630 000 $ avancés par les villes (un minimum de 5 000 $ pour chacune) sont devenus ce que l’on sait, une cagnotte qui sera investie «dans le talent des artistes et dans le dynamisme des organismes artistiques», de préciser la présidente-directrice générale du CALQ, Anne-Marie Jean, des bénéficiaires tout désignés que le maire de Saint-Jérôme et hôte de l’événement, Stéphane Maher, définit en ces termes: «Du béton, c’est intéressant, mais ce qui fait vivre la culture, ce sont vraiment les artistes», a-t-il dit, en faisant d’abord allusion au Quartier des arts et du savoir, actuellement en chantier dans sa ville. «Nos artistes ont besoin d’argent», a-t-il renchéri, lui qui a confirmé du même souffle une adhésion jérômienne de 100 000 $ dans le cadre de cette entente. «Ce genre de programme nous permet de jouer réellement notre rôle de gouvernement de proximité et de répondre à des besoins réels et concrets», d’ajouter le maire.

«L’art fait du bien. L’art rassemble. L’art améliore notre qualité de vie», a également plaidé Anne-Marie Jean, tout en faisant valoir les retombées économiques de l’investissement culturel. La présidente du CALQ a également salué les partenaires de l’entente, de même que les membres du CCL pour le rôle crucial qu’ils ont joué avant sa signature et le travail de promotion et d’accompagnement qu’ils entreprendront maintenant auprès des artistes. «Un tel soutien peut faire toute la différence entre une belle idée et un projet qui pourra s’incarner réellement dans la communauté», exprimait pour sa part le président du CCL, Alexandre Gélinas.

Appel de projets

À cet effet, un appel de projets est déjà lancé (volets artistes et organismes), de même qu’une invitation aux séances d’information prévues à Saint-Eustache (7 mars), Val-Morin (9 mars), Saint-Jérôme (10 mars) et Mont-Laurier (23 mars). Les personnes intéressées peuvent s’inscrire à la séance de leur choix, dans la section prévue à cette fin, au [www.culturelaurentides.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top