- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau

Plan de décongestion: l’appui des ministres et députés de la couronne Nord est demandé

La Table des préfets et élus de la couronne Nord (TPÉCN) demande l’appui des ministres et des députés de la couronne Nord afin de mettre en oeuvre un véritable plan de décongestion, au bénéfice de ses citoyens. Elle a tenu une rencontre en ce sens le 19 février.

«La TPÉCN a exprimé clairement sa vision et ses priorités en matière de transport et de mobilité auprès des ministres et députés de la couronne Nord et nous saluons l’ouverture et l’écoute dont ils ont fait preuve lors de cette rencontre. Nous nous attendons que le gouvernement démontre qu’il est un allié pour nos usagers considérant que nous servons tous les mêmes citoyens. Il est essentiel d’unir nos forces afin de mettre en place des solutions qui répondent aux attentes de notre population et de nos entreprises, tout en contribuant à la compétitivité de notre territoire. Que ce soit le prolongement d’antennes du REM vers la couronne Nord, l’aménagement de voies réservées sur les autoroutes 13, 15, 19, 25, 40, 640 ou la planification d’un mode structurant dans l’axe est-ouest de l’autoroute 640, nous souhaitons que Québec soit au rendez-vous», affirme la présidente de la TPÉCN et mairesse de Repentigny, Chantal Deschamps.

«Il est incompréhensible que la planification actuelle des prolongements du REM soit faite sans tenir compte des problèmes majeurs et récurrents de congestion routière affectant notre secteur. Les prolongements annoncés et à l’étude du REM vers l’est de Montréal et vers Laval doivent se rendre jusqu’à la couronne Nord afin de corriger une grande partie des bouchons de circulation devenus un frein au développement de la couronne Nord. La mise en place du REM va générer une hausse importante de la contribution financière aux transports collectifs de nos propres municipalités, il va donc de soi que notre population en profite aussi. Il est tout à fait légitime de réclamer notre part du gâteau, c’est une question d’équité. Nous représentons les mêmes citoyens désireux de bénéficier d’un système de transport collectif moderne et efficace», déclare le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

«La couronne Nord est sous-équipée en matière d’infrastructures de transport collectif et la croissance fulgurante de notre territoire appelle à y effectuer un rattrapage important. Avec une population de 616 000 habitants et 200 000 emplois, notre secteur est le deuxième en importance dans le Grand Montréal, devant la Ville de Laval, l’agglomération de Longueuil et la couronne Sud. La couronne Nord doit obtenir sa juste part d’investissements en transport collectif afin de soutenir de manière durable son développement, dans l’intérêt de notre population et de l’ensemble de la grande métropole. C’est pourquoi nous sommes optimistes à l’idée que le gouvernement reconnaisse l’importance d’inclure dans sa planification les projets de notre grand chantier de mobilité. Nous espérons que cette rencontre du 19 février aboutira prochainement à des annonces concrètes pour la couronne Nord», ajoute la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top