- PUBLICITÉ -
Place aux préoccupations des citoyens

La députée Laurin Liu a animé cette consultation publique prébudgétaire en compagnie de Micheal Leduc, de la FADOQ.

Place aux préoccupations des citoyens

Consultation prébudgétaire

La députée néo-démocrate de Rivière-des-Mille-Îles, Laurin Liu, a tenu le dimanche 11 mars dernier, une deuxième consultation prébudgétaire concernant le prochain budget fédéral. Les citoyens étaient invités à venir faire entendre leurs opinions sur différents sujets comme l’âge de la retraite, le logement social ou le transport collectif.

«Je suis ici pour me renseigner sur vos préoccupations. Le budget fédéral arrive bientôt et annonce des coupures de 10 % dans les ministères», a mentionné d’entrée de jeu la députée Liu. Par la suite, elle a expliqué que cette tournée de consultation sert à être à l’écoute des citoyens, car «les choix budgétaires, ce sont des choix politiques».

Après une brève allocution, elle a présenté le directeur général de la FADOQ, région des Laurentides, Michael Leduc. Ce dernier a relaté les dossiers fédéraux impliquant le réseau et touchant les retraités.

Le réseau FADOQ est actif par sa rédaction de documents et par ses rencontres avec le gouvernement. Il fait, entre autres, la promotion de la valeur des employés de 50 ans et plus, et appuie la motion d’Amir Khadir à l’Assemblée nationale sur la protection des régimes complémentaires de retraite en cas de faillite, de sorte que les employés soient considérés comme des créanciers prioritaires.

Dans le dossier sur le Supplément de revenu garanti (SRG), la FADOQ demande quatre changements, soit l’inscription automatique des 65 ans et plus sur le seuil de la pauvreté, l’augmentation du supplément pour avoir au minimum le seuil de la pauvreté, la rétroactivité lors d’une demande qui soit de plus de 11 mois et la prolongation à six mois – plutôt que 30 jours – sur les prestations des survivants.

Par la suite, les citoyens présents, près d’une vingtaine, ont pris la parole. Certains se sont interrogés sur l’âge de la retraite et la priorité des soins de santé ou ont mentionné que le SRG ne devrait pas tenir compte des revenus liés au Régime des rentes du Québec, par exemple. «Ça ne fait aucun sens d’être pénalisé parce qu’on a payé», s’est exprimé un citoyen.

Robert Grégoire, du Centre d’entraide Racine-Lavoie, a fait mention de ses préoccupations au niveau de la lutte contre la pauvreté. «L’inscription automatique au SRG, c’est quelque chose de minimal dans notre société, ça devrait déjà être fait», s’est-il exprimé avant d’aborder le manque de logements sociaux.

Normand Godon, candidat pour Québec solidaire dans Deux-Montagnes, était présent en tant que citoyen et s’est exprimé sur le transport collectif: «Il y a une diminution des investissements dans le transport en commun. Si on laissait tomber les deux F-35 pour un bout de métro, me semble que ce serait bien.»

Martin Drapeau, d’Enviro Mille-Îles, a rappelé le problème de l’eau potable avec la rivière des Mille Îles et l’idée de penser le réseau cyclable pour une utilisation professionnelle.

Une dame du Centre Marie-Ève était également présente pour témoigner des difficultés de logements et pour faire valoir que les programmes d’employabilité devraient être protégés. Elle a également soulevé la question du retour au travail des nouvelles mères qui devrait être progressif et le problème des garderies.

«Soyez assuré que je partage vos priorités et que je vais me battre pour vous», a conclu Laurin Liu au terme de cette rencontre tenue à Deux-Montagnes.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top