- PUBLICITÉ -
Place à la pratique de l’herbicyclage à Saint-Eustache

L’une des nouvelles mesures environnementales mises de l’avant en 2012 à Saint-Eustache sera la pratique de l’herbicyclage. Celle-ci sera encouragée par la tenue d’un concours donnant la chance de gagner l’une des quatre tondeuses déchiqueteuses de marque Honda.

Place à la pratique de l’herbicyclage à Saint-Eustache

Nouvelle mesure environnementale en 2012

La protection de l'environnement est l'une des priorités de la Ville de Saint-Eustache. C’est ce qu’ont fait savoir le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, et le conseiller municipal Daniel Goyer, responsable du volet environnemental, alors qu’ils ont présenté, le jeudi 7 juin dernier, l’ensemble des mesures environnementales qui seront déployées en 2012.

Ainsi, l’herbicyclage constituera l’une des nouvelles mesures que mettra de l’avant cette année la Ville de Saint-Eustache. L’herbicyclage consiste à laisser au sol les rognures de gazon après la tonte. Considérant qu’une tonne de déchets coûte un peu plus de 60 $ à la Ville pour l’enfouir et que deux et trois mille tonnes de rognures de gazon représentent jusqu’à 30 % du volume des ordures en saison estivale, l’herbicyclage a un bon impact sur l’environnement.

«Tout ça nous responsabilise», a indiqué M. Charron, ajoutant: «De plus, les rognures de gazon sont l’un des meilleurs engrais et réduisent la présence de vers blancs.» «Toutes les raisons sont bonnes pour herbicycler», a renchéri M. Goyer.

Afin d’inciter la population à pratiquer l’herbicyclage, la Ville organise un concours par l’entremise duquel il sera possible de gagner l’une des quatre tondeuses déchiqueteuses de marque Honda. Deux tirages auront lieu, soit les 18 juin et 27 août. Pour être éligible au concours, il faut se procurer un autocollant d’herbicyclage et l’apposer sur son bac vert. Plus d’informations sur ce concours sont disponibles au [www.ville.saint-eustache.qc.ca], section <Concours>.

En 2011, la Ville a initié un nouveau projet-pilote, alors que deux jeunes se sont promenés sur le territoire eustachois afin de faire respecter, entre autres, la réglementation de l’eau. Cette année, ce sont donc cinq jeunes écoconseillers, regroupés au sein de l’Équipe verte, qui seront mis à contribution afin de rencontrer la population et discuter de pratiques environnementales.

Aussi, la Ville de Saint-Eustache se dit fière de ses avancées au cours de l’année. Contrairement aux autres années, la récupération des sapins de Noël a été améliorée en 2012. Le paillis produit avec les sapins a permis, cette année, d’extraire environ 40 litres d’huile essentielle.

Par ailleurs, la Ville continue toujours la vente de composteurs domestiques. À ce jour, plus de 900 de ces composteurs ont été vendus. De plus, une collecte de résidus verts a été ajoutée au calendrier, le 9 mai dernier, ce qui a permis la récupération de 10,8 tonnes de résidus.

Enfin, MM. Charron et Goyer ont noté que la distribution gratuite de bacs bleus aux résidants, aux commerçants ainsi qu’aux industriels avait aidé la Ville à atteindre l’objectif de récupération exigé par le gouvernement du Québec, soit 70 % des matières récupérables.

«En ce jour, nous frôlons les exigences avec 65 % de matières récupérables qui sont recyclées. Puisque les villes du Québec payent 60 $ la tonne de déchets, les pratiques écologiques deviennent aussi économiques, puisque la Ville doit moins de redevances au gouvernement. Il est clair que les gens souhaitent vivre dans un environnement protégé et mis en valeur. Ceci nous conforte dans l’orientation ferme que nous avons prise en faveur d’un Saint-Eustache vert et bleu», a conclu M. Charron.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top