- PUBLICITÉ -
Paul Piché s’est fait charmer par le secteur de Sainte-Scholastique

Le tournage de la scène d’accueil au parc Léveillé avec la foule et les jeunes karatékas.

Paul Piché s’est fait charmer par le secteur de Sainte-Scholastique

La Petite Séduction

Le secteur de Sainte-Scholastique, à Mirabel, a accueilli l’équipe de tournage de l’émission La Petite Séduction, avec comme invité Paul Piché. Malgré le temps maussade, la population s’est mobilisée afin de «séduire» l’artiste et de lui faire découvrir la région

Après une première journée de tournage, le vendredi 20 septembre, les deux journées suivantes ont été l’occasion de jouer le jeu de la petite séduction. Vers 10 h, le samedi 21 septembre, plusieurs personnes se sont ainsi déplacées au parc Léveillé, dans le secteur de Sainte-Scholastique. À cet endroit, plusieurs séquences entourant l’accueil ont été enregistrées, avant que l’animateur Dany Turcotte et son invité Paul Piché fassent leur entrée en calèche.

Il s’agit là d’une première expérience de tournage pour beaucoup des citoyens des environs. «Je suis venue voir Dany Turcotte», a lancé une dame d’un certain âge, faisant rire les gens des environs. Elle a même ajouté qu’elle ne manquait aucune émission La Petite Séduction.

Beaucoup d’autres personnes étaient surtout présentes pour voir Paul Piché, comme un couple du secteur de Saint-Augustin qui s’est déplacé pour pouvoir l’accueillir. «On est fier de l’avoir dans notre région», ont-ils dit.

«Je suis fière de mon village qui a su garder son cachet de village. En plus, Paul Piché est un grand patriote», a déclaré la députée Denise Beaudoin, également sur place. Celle-ci a, rappelons-le, été avocate dans le dossier des expropriés de Mirabel que Paul Piché a abordé dans sa chanson La gigue à Mitchounano.

D’ailleurs, ce sujet de l’expropriation était omniprésent lors du début du tournage puisqu’il fait partie intégrante de l’histoire de Sainte-Scholastique. «On est très enchanté d’avoir La Petite Séduction ici. Il y a aujourd’hui une ambiance de village semblable à l’époque des expropriations et de la Saint-Jean, de 1969. À cette époque, les gens avaient le goût de se rassembler et je retrouve ça ici», a raconté avec une certaine émotion le coordonnateur de l’événement, Denis Lauzon.

Les applaudissements, le discours de bienvenue du maire suppléant Daniel Gauthier, les réactions de la foule, le spectacle de l’école de karaté locale ont été filmés avant la grande scène d’accueil. Car il s’agit bien là du secret de la télévision: plusieurs séquences sont tournées de manière indépendante, et une fois au montage, se transforment en une seule scène avec des images en continu.

Plusieurs personnes de tous âges se sont donc retrouvées dans cette aventure tout au long de la fin de semaine. Plusieurs surprises seront cependant dévoilées lorsque l’émission sera diffusée à la télé de Radio-Canada, au printemps 2014.

Le Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière a aussi été l’hôte du tournage, où plusieurs scènes s’y sont déroulées. C’est le dimanche 22 septembre, vers la fin d’une journée plutôt froide, que la fête finale a eu lieu à cet endroit. Tous les billets du souper ayant été vendus, ce sont donc près de 500 personnes qui étaient présentes pour clôturer le tournage.

«L’équipe vous a adoré. Vous étiez là malgré la température ordinaire», n’a pas manqué de signaler l’animateur de foule de la production, avant d’accueillir chaleureusement Dany Turcotte et Paul Piché.

Pour terminer la soirée, un buffet a été servi et c’est le Zazoo Rock’n Blues qui s’est occupé de l’ambiance musicale.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top