- PUBLICITÉ -
Paul Mercier (1924‑2013)

C’est à l’église Sainte-Thérèse-d’Avila

Paul Mercier (1924‑2013)

«Il a donné tout ce qu’il pouvait. Salut, l’ami.»

C’est à l’église Sainte-Thérèse-d’Avila, le jeudi 15 août dernier, que se sont réunis amis et famille pour rendre un ultime hommage à Paul Mercier, ex‑député bloquiste et ancien maire de Blainville de 1977 à 1993.

Officiée par le prêtre à la retraite Yvon Aubry, la messe a permis à des proches de l’entourage de Paul Mercier d’exprimer, une dernière fois, leur affection à l’égard de celui‑ci. «Mon grand‑père m’a appris la beauté de la vie, à m’ouvrir aux autres cultures, aux autres pays. Il fait partie de moi. Je t’aime grand‑père», a affirmé sa petite‑fille Dominique.

Présenté comme un homme charismatique à la curiosité sans limites et dont l’amitié fut l’une de ses grandes richesses, un ami de Paul Mercier a tenu à souligner l’apport considérable que l’homme a laissé dans la communauté. «Il aimait sa Belgique natale et en était parfois nostalgique, mais le Québec, c’était chez lui. Il a donné tout ce qu’il pouvait. Salut, l’ami», de confier Jean‑Guy.

Personnalités publiques

Parmi les nombreuses personnalités présentes aux funérailles de Paul Mercier, citons (entre autres) Gilles Duceppe, ancien chef du Bloc québécois, Louis Plamondon, député du Bloc québécois dans la circonscription de Bas-Richelieu–Nicolet–Bécancour, Maurice Dumas, ancien député bloquiste d’Argenteuil-Papineau, Diane Bourgeois, ex‑députée bloquiste dans Terrebonne-Blainville, François Cantin, actuel maire de Blainville, Pierre Gingras, ex‑maire de Blainville, qui a aussi fait partie de l’équipe de Paul Mercier comme conseiller municipal en 1989, et l’historien Marcel Tessier.

Paul Mercier

Né à Bruxelles, en Belgique, le 26 juillet 1924, Paul Mercier participe à la Seconde Guerre mondiale en devenant volontaire de l’armée belge, en 1944. Après avoir immigré au Québec en 1964, il se lance en politique et devient maire de Blainville en 1977. Il y restera jusqu’en 1993.

Remplacé par le conseiller municipal Pierre Gingras, il devient député du Bloc québécois dans la circonscription de Blainville–Deux-Montagnes lors des élections de 1993. Réélu dans Terrebonne-Blainville en 1997, il ne se représente pas en 2000.

Il enseignera également les mathématiques durant près de 25 ans au collège Lionel-Groulx, alors connu sous le nom de Séminaire de Sainte‑Thérèse.

«Paul Mercier nous aura laissé plusieurs legs importants dans notre ville, mais aussi partout dans notre région, a indiqué le maire François Cantin par voie de communiqué un peu plus tôt cette semaine. Comme maire, il a particulièrement marqué notre communauté avec son engagement dynamique dans des dossiers comme le centre communautaire, la levée des postes de péage sur l’autoroute 15, la mise sur pied de la bibliothèque, l’ouverture de la sortie 25, le développement du boulevard de la Seigneurie, du Parc équestre, du parc industriel autoroutier, du parc industriel de la Seigneurie et le développement du train de banlieue.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top