- PUBLICITÉ -
Parc Oka Canettes

Parc Oka Canettes

Parc national d’Oka: faire la différence… une canette à la fois

Pour une sixième année consécutive, les utilisateurs du parc national d’Oka sont invités à déposer leurs canettes consignées vides dans les contenants de récupération prévus à cet effet. Un geste qui, en plus d’être bénéfique pour l’environnement, permet de financer des projets communautaires.

Ce partenariat entre Consignéco et la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) s’étend également aux parcs du Mont-Orford, de la Yamaska, des Îles-de-Boucherville et du Mont Saint-Bruno.

Depuis 2012, plus de 170 000 contenants consignés ont ainsi été recyclés, générant près de 11 000 $ au Fonds Parcs Québec pour soutenir divers projets de protection des espèces fauniques et floristiques, de maintien des habitats et de conservation du patrimoine culturel dans les parcs nationaux.

«Sur le plan environnemental, la consigne est une avenue des plus payantes comme elle permet de recycler la matière à 100 %. Elle constitue aussi une source de financement pour des projets communautaires de toutes sortes. Cet été, on donne nos vides pour une bonne cause. Ensemble, faisons la différence, une canette à la fois», fait valoir la porte-parole de Consignéco, Pascale Demers.

«Donner ses contenants vides au profit du Fonds Parcs Québec permet d’appuyer les actions mises de l’avant par la Sépaq pour protéger la faune, la flore et le territoire. Je tiens à remercier celles et ceux qui, par ce simple geste, participent à la conservation des territoires protégés. Ensemble, nous agissons pour en préserver toute la beauté et la richesse afin que les prochaines générations puissent également en bénéficier», renchérit le président-directeur général de la Sépaq, John MacKay.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top