- PUBLICITÉ -
Option Saint-Eustache: Pierre Charron parle d’environnement

Pierre Charron et son équipe

Option Saint-Eustache: Pierre Charron parle d’environnement

Option Saint-Eustache Équipe Pierre Charron a tracé le bilan de ses réalisations et présenté ses engagements en matière d’environnement un peu plus tôt cette semaine.

«Nous avons une vision pointue des choses en matière d’environnement», a expliqué le maire sortant et chef du parti, Pierre Charron. La promotion d’une campagne en faveur de l’économie de l’eau potable, la mise sur pied d’une politique de l’arbre, les recherches «accentuées» de fuites d’eau sur le réseau d’aqueduc de la ville et la mise à niveau de l’usine de traitement des eaux font partie des réalisations que M. Charron a mises de l’avant en compagnie de Janique-A. Danis et Sylvie Malette, candidates dans les districts des Érables et des Jardins.

La dernière action de l’équipe de Pierre Charron en matière d’environnement est l’inauguration officielle de l’Écocentre de la 25e Avenue, au cours des derniers jours. «Ce nouveau centre innovateur répondra aux besoins des citoyens en matière et recyclage et de la collecte des résidus domestiques dangereux (RDD)», a précisé Sylvie Malette. Selon les statistiques fournies par M. Charron, Saint-Eustache aurait atteint la moitié de l’objectif de Québec en matière d’économie d’eau, soit une réduction de 10 % sur une cible de 20 %.

«Option Saint-Eustache affiche, au terme de quatre ans de pouvoir, un bilan très positif qui couvre un large spectre d’intérêts. Ce même bilan fait l’unanimité dans la population, comme l’illustrent les propos que nous recueillons lors de notre porte-à-porte», a indiqué Mme Danis. «Ce furent des décisions que nous n’avons jamais hésité à prendre parce que nous savions que nous répondions ainsi exactement aux besoins des citoyens», a pour sa part précisé M. Charron.

S’il est élu à la mairie avec son équipe aux élections du 3 novembre prochain, Pierre Charron entend mettre en branle un processus en vue d’implanter, au cours du prochain mandat, une troisième collecte, celle des déchets organiques. «Il faut atteindre des objectifs pour diminuer l’enfouissement de déchets du Programme de gestion des matières résiduelles», dit-il. Cette collecte s’effectuerait une fois par semaine, en même temps que les collectes des ordures et du recyclage. «Nous allons poursuivre la collecte des résidus verts», a-t-il ajouté.

Saint-Eustache entend aussi travailler à résorber les problèmes occasionnels de surverse dans la rivière des Mille-Îles liés aux parties de son territoire desservies par des infrastructures combinées d’égout pluvial et d’égout domestique. «Il s’agit d’un plan sur dix ans», a-t-il mentionné. L’installation de bacs de recyclage dans les lieux publics, la poursuite du programme d’embellissement de la ville et l’adoption de normes environnementales élevées dans les nouveaux secteurs industriels sont aussi au programme de l’équipe Charron, qui entend par ailleurs participer au programme de remplacement des poêles à combustion lente en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

«Un bilan étoffé, des plans aux idées claires alliés à une vision réaliste, voilà ce que mon équipe et moi proposons à la population de Saint-Eustache en matière d’environnement et de développement durable», a affirmé le chef d’Option Saint-Eustache.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top