- PUBLICITÉ -

Source: Google Map – Une vue aérienne du territoire mohawk de Kanesatake et de la municipalité d'Oka.

Oka-Kanesatake: Les parties concernées ont été rencontrées à Montréal

Relations Oka-Kanesatake

Une rencontre avec les représentants des gouvernements provincial et fédéral, tenue vendredi à Montréal, a permis au maire d’Oka, Pascal Quevillon, et au grand chef du Conseil mohawk de Kanesatake, grand chef Simon, de faire valoir leurs points. Les deux hommes ont été rencontrés séparément.

La communication est rompue entre Kanesatake et Oka, a répété grand chef Simon, vendredi dernier, lors d’un point de presse tenu dans la métropole. Ce dernier demande depuis quelques jours à M. Quevillon de s’excuser pour des propos «racistes et extrémistes» qu’il a prononcés en public, ce que le maire d’Oka refuse de faire, disant ne pas avoir à s’excuser «d’avoir dit la vérité» .

Joint lundi, Pascal Quevillon a affirmé avoir profité de sa rencontre avec les différents paliers de gouvernement pour placer ses demandes.

«L’enjeu prioritaire est de ramener l’ordre à Kanesatake le plus rapidement possible. J’ai soulevé cette problématique haut et fort dans les derniers jours et le message a été entendu, je crois» , a-t-il indiqué, rappelant que la sécurité publique à Kanesatake relève du gouvernement provincial, et non du fédéral.

Dossier provincial pour les Okois

La loi provinciale M-30 (Loi sur le ministère du Conseil exécutif) empêche le gouvernement fédéral de discuter directement avec les municipalités, ce que condamne Pascal Quevillon.

«C’est déplorable pour les Okois. Étant donné qu’on doit le faire à travers le gouvernement provincial, ce dossier en devient donc un provincial pour nous les Okois, et non fédéral.»

Pour le maire d’Oka, pour que ce dossier qui perdure depuis plusieurs dizaines d’années se règle enfin, «ça prendra beaucoup d’ouverture de nos deux paliers de gouvernement afin d’éliminer plusieurs irritants qui briment les relations entre nos deux communautés» .

À la prochaine séance du conseil municipal

Le mardi 6 août prochain, les Okois sont invités à se présenter à la séance du conseil municipal au centre communautaire de la Pointe-Aux-Anglais. Les demandes seront alors officialisées par résolutions et acheminées aux instances concernées.

«C’est un dossier très complexe et je garde ma ligne en demandant que les intérêts des citoyens d’Oka soient pris en considération, car nous sommes ici depuis 300 ans nous aussi!» , a conclu le maire Quevillon.

Nous avons tenté de contacter grand chef Simon pour recueillir ses réactions, mais au moment d’aller sous presse, nous n’avions pu le joindre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top