- PUBLICITÉ -
Oka: Des questions sur le bulletin municipal

Le candidat Pascal Quevillon se pose des questions.

Oka: Des questions sur le bulletin municipal

Candidat indépendant dans le district de la Pinède en vue des élections municipales du 3 novembre prochain à Oka, Pascal Quevillon dit se questionner quant aux quatre contrats accordés depuis 2010 par la Municipalité d’Oka à la firme Tapage Communications pour la réalisation du bulletin municipal L’Info lokal, d’autant plus que celle‑ci a été citée aux audiences de la commission Charbonneau au mois de mai dernier.

«Je ne veux pas porter d’accusation, mais il y a lieu de se questionner quand on prend connaissance du témoignage de Roger Desbois que celui‑ci a livré le 22 mai dernier», d’indiquer M. Quevillon, de passage aux bureaux de L’ÉVEIL, documents à l’appui. Dans ce témoignage devant la commission Charbonneau, M. Desbois, anciennement de la firme lavalloise Tecsul, raconte «avoir apporté 12 000 $» de sa caisse personnelle en prévision de l’élection de 2009, somme remise à Dominic Cayer, «le premier 10 000 $ pour l’élection de Blainville et le 2 000 $ […] pour M. Cayer [qui] s’occupait d’autres municipalités, pour des travaux potentiels en arpentage dans la Ville d’Oka […]».

Le candidat indépendant fait remarquer que Dominic Cayer est le président et propriétaire de Tapage Communications et que sa firme a reçu un premier contrat de 10 995 $ (plus les taxes applicables), au mois d’avril 2010, pour la réalisation du nouveau bulletin municipal L’Info lokal, contrat qui a été renouvelé pour les années 2011, 2012 et 2013 pour des montants de 19 000 $, 20 870 $ et 21 250 $ (plus les taxes applicables), selon les copies de résolutions obtenues par M. Quevillon.

Ce dernier s’explique mal que le conseil municipal n’ait pas, comme l’a immédiatement fait la Ville de Blainville dans les jours qui ont suivi le témoignage de M. Desbiens, suspendu le contrat de Tapage Communications. «Les coûts du bulletin ont aussi beaucoup augmenté en quatre ans», d’ajouter M. Quevillon.

Aussi, celui‑ci se questionne sur l’attribution, au mois de février 2013, d’un contrat à la firme AECOM pour un montant de 21 400 $ (plus les taxes applicables) afin de préparer le devis d’appel d’offres et d’assurer la surveillance de travaux de rues à Oka pour l’année 2013. À ce jour, 17 548 $, soit 82 % du budget alloué, ont été versés à la firme AECOM, le dernier paiement datant du 26 septembre dernier.

Encore là, le candidat indépendant se questionne sur le choix de la firme lavalloise, puisque Roger Desbiens est un ingénieur à la retraite qui a œuvré pour la firme Tecsul qu’a achetée AECOM en 2008. «Encore là, il y a lieu de questionner quand on fait des liens», a laissé savoir M. Quevillon.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top