- PUBLICITÉ -

Plusieurs panneaux présentent des résidents de la MRC de Deux-Montagnes qui ont posé des gestes écocitoyens.

Oka: des «Portraits d’ici» pour réfléchir sur l’écologie comme milieu de vie

Après un délai de plus d’un an, la Société arts et culture d’Oka (SACO) est heureuse de convier la population à découvrir un projet qui allie art, savoir scientifique et environnement. Il s’agit de Portraits d’ici, une exposition bilingue présentant différents enjeux environnementaux associés aux gestes écocitoyens de résidents de la MRC de Deux-Montagnes.

L’installation est située dans le coeur du «village» de la municipalité d’Oka, le long de la piste cyclable, près de la bibliothèque Myra-Cree et à proximité du quai et de l’église de l’Annonciation d’Oka.

L’étalement urbain, les couches jetables, le recyclage, la biodiversité, le sol et l’industrie de la mode sont parmi les sujets abordés. De plus, à travers le portrait de Pierre Dansereau, grand penseur québécois qui a étudié à l’Institut agricole d’Oka dans les années 1930, les visiteurs sont invités à réfléchir sur l’écologie comme milieu de vie non seulement de la faune et la flore, mais aussi de l’humain.

Une réflexion nécessaire

Une réflexion nécessaire, selon la Société arts et culture d’Oka, «car l’homme n’est pas à l’extérieur de la nature, il est un maillon dans la boucle de la vie et notre vision pyramidale où nous sommes au sommet est, selon plusieurs chercheurs, philosophes et écologues, un modèle dépassé. Les nouvelles découvertes scientifiques, grâce aux plus récentes technologies, mettent en lumière notre ignorance du fonctionnement des multiples systèmes qui constituent notre biosphère. Un vaste monde reste encore à découvrir et il est directement sous nos pieds».

L’exposition veut ainsi susciter le désir d’approfondir nos connaissances et stimuler la discussion sur les gestes que les citoyens se doivent de poser. Elle parle de besoins quotidiens: se nourrir, se vêtir, se loger, apprendre et créer.

Au-delà des textes, des codes QR se trouvent sur les panneaux et qui mènent à des suppléments d’information sous forme vidéo ou textuelle et qui peuvent être consultés sur place ou ultérieurement en sauvegardant les adresses sur son appareil mobile.

Précisons, en terminant, que ce projet a été réalisé grâce à l’appui de la Caisse Desjardins du Lac des Deux-Montagnes, partenaire exclusif de l’exposition Portraits d’ici.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top