- PUBLICITÉ -
«Notre vie s’est écoulée comme un long fleuve tranquille»

Jeannette Veillette et Dominique Mongrain

«Notre vie s’est écoulée comme un long fleuve tranquille»

Jeannette Veillette et Dominique Mongrain

Le couple de Jeannette Veillette et Dominique Mongrain a célébré en 2012 ses 60 ans de mariage. Appréciant la présence de l’autre, aimant se taquiner, ce couple de Saint-Eustache défie le temps avec un calme et une bonne entente qui les rendent complices.

Depuis toutes ces années, «ça marche», s’exprime Dominique Mongrain. Lui qui a travaillé toute sa vie dans le milieu de l’hôtellerie, c’est d’ailleurs dans ce domaine qu’ils se sont rencontrés.

C’est au début des années 1950, trois ans après ses débuts au Cascade Inn de Shawinigan que Dominique Mongrain fait la connaissance de la jeune serveuse Jeannette Veillette. C’est en lui demandant de la raccompagner chez elle à pied un jour que tout a débuté. «J’ai bien fait ça hein?» lance à la blague M. Tardif lors de l’entrevue.

En effet, puisqu’un an et demi plus tard après avoir troqué ses espadrilles pour une moto et éventuellement une voiture, le couple se marie le 12 juillet 1952. «À l’époque, il m’a même laissé conduire sa moto», raconte avec un large sourire Mme Veillette. «C’est rare qu’un homme laisse faire ça à une femme», ajoute-t-elle, visiblement heureuse de se rappeler ce souvenir.

Neuf mois après leur mariage, le premier enfant arrive suivi de trois autres. Les trois filles et le garçon de Jeannette Veillette et Dominique Mongrain ont également fondé leurs familles comptant au total sept enfants qui ont eux-mêmes eu des enfants portant la famille à 25 membres. Ce sont donc cinq générations qui se côtoient et qui rendent le couple particulièrement fier.

On remarque la bonne humeur qui règne chez le couple dès qu’on commence à leur parler, et ce, même si Mme Veillette avoue que «ce sont les mêmes farces qu’au début de notre mariage» et qu’elle les rit moins. Le sourire espiègle de M. Mongrain démontre son plaisir à taquiner sa conjointe.

Si le couple n’a pas vraiment connu de dispute, le secret de leur relation réside dans cette bonne entente et le fait que ni l’un ni l’autre ne cherche la chicane. Un grand respect règne au sein de ce couple, malgré les petites manies qui accompagnement souvent le temps qui passe.

«C’est de sa faute à lui», explique Jeannette Veillette, soulignant que son mari n’était pas souvent à la maison. En effet, il a travaillé dans l’hôtellerie jusqu’en 1995, œuvrant pendant 48 ans dans ce milieu. Même lors de sa retraite, il a continué deux ans de plus pour un projet de classification des hôtels.

«Notre vie s’est écoulée doucement, comme un long fleuve tranquille», révèle Mme Veillette pour expliquer ces 60 années de mariage. Il faut également ajouter que son mari avait toujours une pensée pour elle à sa fête ou à la Saint-Valentin, lui apportant quelques douceurs. Une tradition qui a duré jusqu’à aujourd’hui, même si elle le dispute parce qu’il lui apporte du chocolat alors qu’elle ne veut plus en manger, ce qui le fait sourire.

Jeannette et Dominique ont donc vécu leur vie dans le respect et en étant présents pour leur famille. Aujourd’hui, tous deux octogénaires, ils continuent à vivre leur vie avec la même harmonie, même si les activités diminuent. Leur vie familiale est toujours active, tout particulièrement avec les petits-enfants.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top