- PUBLICITÉ -
Nia, l’une des deux Québécoises toujours en lice

Nia, finaliste au concours Miss Teen Canada 2020.

Nia, l’une des deux Québécoises toujours en lice

Une Mirabelloise à Miss Teen Canada 2020

Une jeune résidante de Mirabel vivra une expérience des plus enrichissantes prochainement. Nia, âgée de 14 ans, a été sélectionnée parmi les rares finalistes du concours Miss Teen Canada 2020. Seulement deux Québécoises font partie de ce groupe sélect.

Originaire de la Chine, cette dernière a été adoptée à l’âge de 8 mois, par une famille de la région. Nia est née hémiplégique, donc elle ne devait ni marcher ni parler.

«Aujourd’hui, c’est avec une très grande fierté que je mords dans la vie, grâce à mes parents qui m’ont inculqué la force et le courage de ne pas abandonner, mentionne-t-elle, dans une lettre de présentation visible sur le site officiel du concours. Depuis quelques années, je suis ambassadrice de l’Hôpital Shriners, ainsi que porte-parole depuis 4 ans, de la campagne L’intimidation c’est non!.»

«J’ai pu transmettre à plus de 9 000 jeunes mon histoire. J’ai décidé que dans ma vie, je devrais transmettre aux autres ce soutien que j’ai reçu, prêter ma voix à tous ces jeunes. Dans le but de démontrer que malgré l’adversité, l’intimidation, les handicaps ou leur orientation, tous les jeunes ont la capacité de triompher!»

Celle-ci est la plus jeune concurrente de Miss Teen Canada. Aux études secondaires, elle espère se lancer dans le domaine des communications, dans le futur, afin de travailler, peut-être, en radio.

Pour l’instant, Nia souhaite profiter de cette tribune afin de partager un message positif. Si elle est choisie à titre de Miss Teen, elle pourra créer une fondation en lien avec l’intimidation, dans le but de sensibiliser la population et les jeunes écoliers, en particulier.

Une expérience particulière

Le concours a plusieurs similitudes avec l’autre rendez-vous du genre, à l’échelle provinciale, Miss Teen Québec. Comme certains pourraient croire, il ne s’agit pas d’un événement qui mise uniquement sur la beauté physique de la concurrente. Les jeunes filles sont notées et jugées sur leur éloquence, leur message, leur prestance, mais surtout sur leurs valeurs et leur implication dans leur communauté respective. En ce sens, Nia a tout ce qu’il faut pour faire partie du groupe de finaliste et avoir la chance de rafler le titre.

Aux dires de cette dernière, il ne s’agit pas d’une compétition traditionnelle, où les participantes deviennent, en quelque sorte, des rivales. Les filles sont aussi notées sur leur capacité à tisser des liens entre elles. Des amitiés précieuses se forgent alors entre des jeunes issues de partout au pays.

«L’une des différences est que Miss Teen Canada se déroule sur quatre jours du mercredi au samedi, jour de gala. Les filles ont la possibilité de rester le dimanche, par la suite» , précise Nia.

«Nous avons beaucoup de formation sur divers sujets! Nous avons du temps libre afin de faire des activités de groupe, pour interagir. C’est de cette manière que l’on gagne des points, en misant sur notre personnalité.»

Le samedi, c’est jour de gala. Les participantes doivent être sélectionnées parmi les cinq premières pour avoir droit de répondre à une dernière question mystère. Par la suite, trois filles sont choisies: la Miss Teen Canada 2020 et deux dauphines.

Enfin, pour plus d’information relative à ce concours national et pour connaître les finalistes: [https://misscanada.org].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top