- PUBLICITÉ -

Blainville, Mirabel et Deux-Montagnes, trois villes où il fait particulièrement bon vivre.

Municipalités québécoises où il fait bon vivre: Blainville, Mirabel et Deux-Montagnes font bonne figure

Se basant sur les données d’un classement national réalisé par le magazine Maclean’s, la revue L’Actualité a mesuré la performance d’une centaine de municipalités du Québec (103 pour être précis) de plus de 10 000 habitants dans neuf secteurs, dont la croissance démographique, la vitalité économique et l’accès à la propriété.

Dans ce palmarès, Blainville se classe au premier rang, tandis que Mirabel et Deux-Montagnes se situent respectivement aux troisième et quatrième rangs des municipalités québécoises où il fait bon vivre.

Blainville

Pour le maire de Blainville, Richard Perreault, c’est une heureuse nouvelle : «Maclean’s classe Blainville au 1er rang pour élever des enfants et nous sommes en quatrième position au Canada pour la même raison. Cette fois, L’Actualité renchérit en proclamant Blainville ville par excellence au Québec où il fait bon vivre. Ce sont nos efforts des dernières années qui sont consacrés dans ce palmarès afin d’offrir aux familles des services d’une qualité exceptionnelle et une qualité de vie qui l’est autant. C’est un très bel honneur pour notre administration et pour l’ensemble des employés qui dispensent ces services à la population.»

L’article de L’Actualité dans l’édition de novembre et qui est consacré à Blainville, fait état de témoignages de citoyens qui vantent l’offre d’activités offertes à tous les publics à Blainville, et ce, pour des coûts assez modiques. Les quelque 70 kilomètres de liens cyclables et la qualité de vie que les familles retrouvent à Blainville sont également des caractéristiques dénotées dans la publication.

La disponibilité du personnel administratif et l’accessibilité à de nombreuses infrastructures sont d’autres qualités attribuées à la Ville de Blainville. La sécurité est également une valeur ajoutée soulignée par les citoyens.

«La vitesse limite des voitures est fixée à 30 km/h, sauf sur les artères principales, et les policiers veillent au grain près des écoles, prêtant main-forte aux brigadiers. Blainville est d’ailleurs l’un des endroits les plus sûrs au pays, selon Statistique Canada, avec un indice de gravité de la criminalité parmi les plus bas au sein des municipalités de 10 000 habitants et plus.» (Extrait de L’Actualité, 6 novembre 2019)

Pour lire l’article de l’actualité: [https://lactualite.com/societe/blainville-bienvenue-aux-enfants/].

Mirabel

Pour la qualité de vie globale qu’elle offre à ses citoyens, la Ville de Mirabel se taille, pour sa part, une place dans le top 3 des villes québécoises où il fait bon vivre, selon le classement publié le 6 novembre dernier par le magazine L’actualité.

«Nous sommes extrêmement fiers de ces résultats, car ils témoignent du travail acharné et des efforts que nous déployons afin d’offrir à nos citoyens un environnement où l’on aime la vie!», affirme le maire Jean Bouchard.

Les principaux critères retenus pour Mirabel sont sa santé économique, son faible taux de criminalité et sa forte croissance démographique. Croissance qui s’explique, certes, par la qualité de vie et de l’environnement mirabellois, alliant la proximité de la nature aux avantages de la ville, dont l’accès à de nombreux services.

«Nous sommes heureux qu’il fasse bon vivre à Mirabel et que les gens choisissent en grand nombre d’y rester ou de s’y établir, que ce soit pour fonder leur famille et élever leurs enfants, ou pour d’autres raisons. Nous nous réjouissons aussi de constater que plusieurs de nos citoyens trouvent du travail à proximité. Nous allons continuer de travailler en ce sens, en misant sur notre dynamisme et notre grande vitalité économique», ajoute le maire.

Deux-Montagnes

De son côté, Deux-Montagnes se hisse fièrement au quatrième rang des villes québécoises où il fait bon vivre, toujours selon ce même palmarès du magazine L’actualité.

Ce qui permet à la Ville de Deux-Montagnes de se démarquer parmi la centaine de villes québécoises faisant partie de cette compilation? La proximité de cinémas, de restaurants, d’institutions d’enseignement et autres commodités, son réseau de transport collectif ainsi que son faible taux de criminalité.

Soulignons que ce palmarès du magazine L’actualité tire ses données du classement national réalisé par le magazine Maclean’s, lequel a positionné Deux-Montagnes au premier rang québécois de son classement 2019 publié à l’été.

Alors que ces classements constituent un outil de réflexion pour les citoyens, le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, se réjouit de cette nouvelle distinction: «Elle est le reflet de la vitalité de notre ville et, à la fois, de la quiétude qu’on y retrouve. Notre équipe et nos gestionnaires multiplient les efforts afin d’offrir aux Deux-Montagnais un milieu de vie dynamique, accueillant pour tous et riche en services.»

Le classement des autres villes de la région

Notons, enfin, que Rosemère (7e), Sainte-Marthe-sur-le-Lac (12e), Boisbriand (14e), Saint-Eustache (21e), Sainte-Thérèse (48e) et Sainte-Anne-des-Plaines (85e) figurent également dans ce palmarès.

Pour consulter le palmarès des villes du magazine L’actualité: [https://lactualite.com/societe/le-palmares-des-villes-2019/].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top