- PUBLICITÉ -
Une année marquée par 30 actions pour mieux se faire connaître

Photo Benoît Bilodeau – C’est autour de plusieurs actions que le Mouvement Personne d’Abord de Saint-Eustache a choisi de souligner ses 30 ans d’existence.

Photo Benoît Bilodeau – Plus vieux membre actif du MPDA de Saint-Eustache, Paul-André Raymond verra un prix porter dorénavant son nom.
Photo Benoît Bilodeau – Ce sont les membres eux-mêmes qui ont animé cette conférence de presse.

Photo Benoît Bilodeau

On dévoile ici officiellement le slogan et la bannière de ce 30e anniversaire.

Photo Benoît Bilodeau – Patrick Vigeant a parlé de l’importance de faire respecter ses droits en tant que personne vivant avec une déficience intellectuelle.

Mouvement Personne d’Abord: Une année marquée par 30 actions pour mieux se faire connaître

Créé en 1989 pour voir à la défense des droits et la promotion des talents des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, le Mouvement Personne d’Abord (MPDA) de Saint-Eustache fête donc cette année, si vous calculez bien, ses 30 ans d’existence. Et c’est avec une fierté non dissimulée que ses membres ont tenu une conférence de presse pour lancer cette année anniversaire fort importante pour eux.

Car ce sont les membres eux-mêmes, qu’il s’agisse de Martin Lanteigne, président du conseil d’administration de l’organisme, Martin Thériault, Danick Tassé, Jonathan D’Allessandro, Éric Thériault, Jessica Forest, Patrick Vigeant et Benoit Gélinas, qui ont tenu à animer cette conférence de presse pour laquelle ils s’étaient préparés avec le plus grand soin.

La présence de quelques invités a ainsi été soulignée par Martin Lanteigne, à savoir celle de Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne d’Abord du Québec, Anabel Tourangeau, du Regroupement pour la concertation des personnes handicapées des Laurentides (RCPHL), Stéphanie Mercure et Sara-Claude Dufour, de la Maison des jeunes de Saint-Eustache, Yannick Desrochers, attaché politique du député provincial Benoit Charette, et Vera Madic, attachée politique de la députée fédérale Linda Lapointe.

Déjà en cours, les festivités se poursuivront sous le thème 30 actions pour 30 ans de sensibilisation jusqu’à la mi-mars prochaine, un peu avant l’assemblée générale annuelle de l’organise qui regroupe autour d’une soixantaine de membres provenant principalement de Saint-Eustache.

Un prix nommé Paul-André-Raymond

C’est d’ailleurs vers la mi-mars, en marge de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle et à l’occasion d’un gala, que le MPDA de Saint-Eustache en profitera pour remettre pour la toute première fois le prix Paul-André-Raymond, créé spécialement à l’occasion de ce 30e anniversaire.

Nommé en l’honneur du plus vieux membre du MPDA toujours actif après 30 ans, et âgé de 73 ans, ce prix sera remis annuellement à une entreprise ou une organisation de la région qui aura mené une action ou se sera impliquée pour faire connaître ou faire avancer la cause des personnes ayant une déficience intellectuelle.

Et plusieurs actions à venir

Aussi, en cette année de festivités, le MPDA tiendra plusieurs actions de sensibilisation avec la tenue de kiosques d’information, des conférences dans les écoles et la mise sur pied d’une «escouade du bonheur» qui, déjà, comme premier geste, a aidé au remplissage de sacs de sable à la caserne des pompiers de Saint-Eustache, sur la 25e Avenue, lors des inondations du printemps dernier.

«Nous voulons mettre en action nos grandes capacités pour rendre service à la communauté, comme aller faire du bénévolat dans les CHSLD ou s’associer à des évènements déjà en place à Saint-Eustache» , ont expliqué Éric Thériault et Martin Lanteigne au sujet de cette «escouade du bonheur» .

Les membres du MPDA de Saint-Eustache veulent également profiter de cette année 30e anniversaire pour participer socialement à la vie de leur communauté, que ce soit avec une activité de financement de hockey cosom qui durera 12 heures, des invités spéciaux à six de leurs danses mensuelles, un barrage routier au mois de septembre prochain, en s’impliquant à la boutique de Joujou Récup-R ou encore avec la mise sur pied d’un projet environnement par l’entremise duquel quelques membres ont aidé au nettoyage des jardins de la maison Chénier-Sauvé.

Bref, les membres du MPDA de Saint-Eustache comptent bien profiter de ce 30e anniversaire pour mieux se faire connaître de la population par l’entremise d’actions positives. Et être reconnus, au final, par la population comme des citoyens à part entière.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top