- PUBLICITÉ -

Miriane Bouchard et son conjoint François Dubé (à gauche), en compagnie de Nathalie Lepage et Patrice Lepage, tante et père de Benjamin.

Miriane Bouchard a pédalé sur 800 kilomètres au profit de Fondation Benjamin Lepage

C’est tout un défi qu’ont réalisé Miriane Bouchard, de Blainville, et son conjoint François Dubé alors qu’ils ont parcouri à vélo 800 kilomètres dans le cadre de la première édition du Tour cycliste de la Fondation Benjamin Lepage.

Opéré d’urgence en juin 2018 après la découverte d’une tumeur sur l’une de ses glandes surrénales, Benjamin Lepage a combattu pendant les deux années suivantes un chondro sarcome mixoïde extra squelettique, soit une source rarissime de tumeur cancéreuse, pratiquement inexistante chez l’enfant.

Benjamin était dans l’espoir de vivre une guérison éminente. Malheureusement, dans les mois qui ont suivi, il y a eu récidive. Puisque le traitement de ce type de cancer n’a pas beaucoup évolué dans les dernières années, Benjamin est décédé le 18 août 2020 après s’être tenu fort et fier et avoir mené un combat courageux.

La Fondation Benjamin Lepage a été créée en 2021 par les membres sa famille. L’objectif visé est d’offrir une structure générale d’aide financière à d’autres familles dont un enfant souffre d’une forme rare de cancer, comme Benjamin.

Amis de la famille et ayant des enfants du même âge, Miriane et François ont décidé de s’impliquer au même titre que les quatre autres ambassadeurs de cette fondation, dont les parents de Benjamin.

De Saint-Joseph-du-Lac à Trois-Rivières

Adeptes de vélo de montagne, Miriane et François se sont entraînés d’arrache-pied ces derniers mois afin d’être fins prêts à enfourcher leur vélo de route. Partis de Saint-Joseph-du-Lac, le 13 août, ils se sont rendus jusqu’à Trois-Rivières et Sherbrooke en passant par Brossard avant de revenir, le mercredi 18 août, à leur point de départ.

«Benjamin, un ami d’enfance de nos garçons, sera avec nous en pensée. Il nous donnera la force de poursuivre, un coup de pédales à la fois. Ce sera difficile physiquement, mais on se dit que jamais Benjamin ne s’est plaint durant sa maladie. On va garder cela en tête. On n’aura pas le droit de baisser les bras et de se plaindre», de dire Mme Bouchard.

C’est parce qu’ils sont conscients des obstacles qu’ont à franchir et des sommes que doivent dépenser les parents dont un enfant est atteint d’un cancer rare que les ambassadeurs de la fondation ont participé au Tour cycliste.

«Le cancer de Benjamin est très rare. On ne l’avait jamais vu chez un enfant à travers le monde. Les traitements sont extrêmement chers et peuvent coûter jusqu’à 5000 $ par mois. Les assurances remboursent un peu, mais plusieurs familles ne peuvent se permettre de dépenser une telle somme», raconte Miriane Bouchard, heureuse que la fondation soit déjà venue en aide à une famille rencontrée au Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine.

D’ailleurs, il importe de préciser que la Fondation Benjamin Lepage est différente des autres fondations dans le sens où les sommes amassées servent à aider les familles dans le besoin plutôt que d’être consacrées à la recherche comme c’est souvent le cas. Ce sont les représentants du CHU Sainte-Justine qui déterminent ces familles laissées à elles-mêmes qui pourront bénéficier du soutien de la Fondation Benjamin Lepage.

«Aucune somme ne reste dans les coffres de la fondation. 100 % des argents donnés vont aux traitements de l’enfant», d’ajouter fièrement Miriane Bouchard.

Pour donner, comme l’a fait Guillevin, commanditaire principal du Tour cycliste, il suffit de visiter le [fondationbenjaminlepage.org].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top