- PUBLICITÉ -
Mirabel: une troisième victoire pour la péquiste Denise Beaudoin

La péquiste Denise Beaudoin (à droite), heureuse d'avoir raflé une troisième victoire en quatre occasions dans la circonscription de Mirabel.

Mirabel: une troisième victoire pour la péquiste Denise Beaudoin

Élections 2012

Candidate du Parti québécois (PQ) pour une quatrième fois depuis que la circonscription électorale de Mirabel a été créée, en 2001, Denise Beaudoin a remporté, mardi soir dernier, une troisième victoire. Même si elle a vu fondre presque de moitié sa majorité de 6 493 voix obtenue au scrutin de 2008, elle n’a cependant pas été inquiétée de la soirée, terminant cette fois avec une confortable majorité de 3 300 voix.

La candidate péquiste a obtenu un grand total de 19 467 voix (43,77 %) au terme de cette soirée d’élection, devançant facilement la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Sylvie D’Amours, conseillère municipale à Saint-Joseph-du-Lac. À sa toute première expérience sur la scène provinciale, Mme D’Amours a récolté un total de 16 167 voix (36,35 %).

Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Ismaël Boisvert, un jeune militant de 23 ans, a terminé en troisième position avec 5 809 voix (13,09 %), alors que les autres candidats qui convoitaient le poste de député, Mylène Jaccoud, de Québec solidaire (QS), Jean-François Pouliot, d’Option nationale (ON) et Éric Émond, candidat indépendant, ont, dans l’ordre, pris les trois positions suivantes. Mme Jaccoud a obtenu 1 694 voix (3,81 %), M. Pouliot, 988 (2,22 %) et M. Émond, 353 (0,79 %).

Pour Mme Beaudoin, le suspense n’aura pas duré très longtemps avant que sa victoire ne soit confirmée. Dès le dévoilement des premiers résultats, à 20 h 41, elle a pris les devants, alors que cinq des 196 boîtes de scrutin étaient dépouillées. Elle a immédiatement pris une avance de 164 voix (612 contre 448) sur son adversaire caquiste. Puis, cette avance n’a cessé de croître, passant à 200 (1 070 contre 874) à 20 h 43, 496 (2 273 contre 1 777) à 20 h 53. Peu avant 21 h, sa victoire était officiellement confirmée, alors que sa majorité se chiffrait alors à 583 voix. Jusqu’à la toute fin, Mme Beaudoin a vu cette majorité augmenter à chaque fois que de nouveaux résultats étaient dévoilés.

Pour la députée péquiste, il s’agira donc d’un troisième mandat. Sa première victoire a été inscrite le 14 avril 2003, alors qu’elle avait défait le libéral (et maire de Mirabel) Hubert Meilleur, avec 1 091 voix de majorité (10 577 contre 9 486) pour devenir la toute première députée de la nouvelle circonscription de Mirabel. À l’élection du 26 mars 2007, elle avait cependant plié l’échine devant le candidat de la défunte Action démocratique du Québec (ADQ), François Desrochers, par 3 550 voix (11 691 versus 15 241). Puis, lors de l’élection du 8 décembre 2008, elle avait renoué avec la victoire. Elle avait alors obtenu une majorité de 6 493 voix (13 700 contre 7 207) devant la libérale Ritha Cossette.

Mentionnons, en terminant, que 45 139 des 57 581 électeurs inscrits sont allés voter lors de cette journée du 4 septembre pour un taux de participation de 78,39 %. En tout, 661 (1,46 %) ont été rejetés. En 2008, ce taux avait été de 59 % et 542 bulletins avaient été rejetés.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top