- PUBLICITÉ -

Luc Desilets, député sortant et candidat du Bloc Québécois dans Rivière-des-Mille-Îles.

Luc Desilets dévoile ses engagements pour la circonscription

Dans Rivière-des-Mille-Îles

Le député sortant du Bloc Québécois dans Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, dévoile ses engagements pour la circonscription. Ces derniers se déclinent en trois axes : défense des plus vulnérables, protection de l’environnement et vitalité culturelle.

« Je sollicite un autre mandat et voici les enjeux locaux auxquels je vais m’attaquer en priorité. Ayant arpenté ma circonscription en long et en large, j’ai personnellement constaté les ravages de la pandémie auprès des aînés et des plus vulnérables ainsi que dans le milieu de la culture. Quant à l’environnement, c’est difficile de ne pas vouloir faire sa part quand on constate l’incapacité viscérale des libéraux à honorer le moindre engagement », déclare Luc Desilets.

Défense des plus vulnérables

« Les aînés ont bâti le Québec d’aujourd’hui et ils ont droit à une retraite digne », fait valoir le candidat. Outre la bonification de 110 $ de la pension vieillesse, c’est casser l’isolement qui préoccupe davantage M. Desilets. Pour y arriver, le candidat bloquiste mise sur des solutions locales qu’il souhaite appuyer par la promotion du programme Nouveaux Horizons. Ce programme peut décerner un financement allant jusqu’à 25 000 $ pour des projets communautaires venant en aide aux aînés.

Il y a aussi les victimes de la crise du logement. « Le marché locatif de Rivière-des-Mille-Îles est frappé d’un taux d’inoccupation moyen de 0,6 %. C’est extrêmement bas, et jumelé avec le haut coût des loyers, ça fait en sorte que plusieurs personnes se retrouvent dans une situation précaire. Des fonds sont disponibles pour pallier le problème, mais ils ne se rendent pas et rien ne change. Il nous faut une approche concertée ainsi qu’un financement constant et prévisible », enchaîne le candidat du Bloc Québécois.

Protection de l’environnement

En matière d’environnement, la conservation des espaces naturels de la circonscription est une priorité. C’est pourquoi Luc Desilets offre son appui à l’initiative de préservation de la forêt du Grand Coteau de la Ville de Rosemère. Aux yeux du député sortant, lequel est fier de mener une campagne carboneutre, il sera nécessaire de renouveler le programme d’intendance de l’habitat pour les espèces aquatiques en péril, lequel est absolument essentiel pour plusieurs organismes ayant pour mission la préservation des espaces verts. Il sera également impératif qu’Ottawa débloque du financement pour la protection des berges, un enjeu intimement lié à la prévention des inondations.

Vitalité culturelle

La culture et le récréotourisme sont au cœur d’une relance économique positive pour Rivière-des-Mille-Îles. Pour ces secteurs, la clé est d’assurer la pérennité et la prévisibilité des divers programmes et subventions. Les médias locaux doivent aussi faire partie de cette réforme puisqu’ils sont un pilier de la vie publique et démocratique, estime M. Desilets. « En tant qu’auteur, photographe et fils d’un grand photographe, je ne vous cacherai pas que notre culture et notre langue relèvent d’une importance particulière à mes yeux », affirme-t-il.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top