- PUBLICITÉ -
Bbtrain Gare Grand Moulin Hiver 03

Photo Benoît Bilodeau – Comme réclamé, les usagers du train de banlieue, dont ceux de la ligne Deux-Montagnes, auront droit à une compensation pour les désagréments qu’ils ont subis en début d’année.

Ligne Deux-Montagnes: des compensations et un plan d’action pour les usagers

Après un début d’année pour le moins catastrophique en termes de fiabilité et de ponctualité, alors que les trains de banlieue ont connu de très nombreux retards, le Réseau de transport métropolitain (RTM) s’est engagé à compenser les usagers pour les désagréments qu’ils ont subis durant cette période.

Sur la seule ligne Deux-Montagnes, la plus achalandée du réseau exploité par le RTM, avec 40 % de l’ensemble des usagers, près de 450 retards de service avait été répertoriés entre le 1er janvier et le 15 février, soit en 46 jours d’exploitation.

Deux options de compensation

Au cours des prochaines semaines, le RTM offrira donc deux options de compensation aux usagers concernés des six lignes, soit un rabais de 30 % sur un titre mensuel (TRAM ou TRAIN) ou six titres de train gratuits. Les modalités liées à cette compensation seront dévoilées d’ici peu, a-t-on fait savoir à ce sujet. Il s’agira d’une dépense de 2 M$ pour le RTM.

L’annonce de cette compensation s’est faite en marge du dévoilement, ce mercredi 14 février, d’un plan d’action de 450 M$ sur cinq ans – qu’avait réclamé le ministre des Transports, André Fortin, en février dernier– visant justement à améliorer de façon durable la fiabilité et la ponctualité du service sur chacune des lignes de trains de son réseau, et cela en tout temps de l’année.

Le RTM prévoit ainsi, dans ce plan, mettre en place, d’ici la fin de la présente année, un programme de garantie de service, comme le réclamait d’ailleurs une pétition mise en ligne au mois de février dernier sur l’initiative de l’association Trajectoire Québec. Cette pétition a finalement recueilli 1 541 signatures.

Infrastructures et matériel roulant

Pour ce qui est  des infrastructures, le RTM a indiqué que la ligne Deux-Montagnes bénéficiera d’ajouts et du remplacement d’éléments électriques sur les systèmes d’aiguillage. Cela aura pour effet de prévenir les problèmes d’enneigement et de gel qui sont à l’origine, argue-t-on, de plusieurs retards importants survenus en début d’année.

Pour ce ce qui du matériel roulant, le RTM a annoncé que les voitures MR-90 de la ligne Deux-Montagnes (qui datent de 1995) seront remises à niveau en attendant la conversion de la ligne au Réseau express métropolitain (REM). Mais, le RTM estime qu’il se passera encore quatre à cinq hivers avant que le REM soit opérationnel sur l’antenne de Deux-Montagnes.

Par ailleurs, 20 voitures additionnelles à deux niveaux seront requises afin d’assurer les programmes de rénovation et d’entretien du matériel roulant et rééquilibrer la réserve opérationnelle de voitures. Ces voitures s’ajouteront aux 10 qu’a déployées, à partir du 22 janvier dernier, le RTM sur la ligne Deux-Montagnes.

«Pour la ligne Deux-Montagnes, le plan d’action contribuera principalement à diminuer les incidences de problèmes mécaniques et électriques des voitures MR-90 qui y circulent à pleine capacité aux heures de pointe. Compte tenu que cette ligne n’a bénéficié d’aucun investissement en infrastructures et matériel roulant depuis 23 ans, que les trains y circulent en voie simple sur 18 km entre les gares Bois-Franc et Deux-Montagnes, et que la ligne sera convertie pour faire place au REM, la ponctualité de cette ligne demeure un défi au quotidien», n’a pas caché le directeur général du RTM, Raymond Bachant, en présentant ce plan d’action.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top