- PUBLICITÉ -
L’homme dans tous ses états - À l'origine de l'homme

La mère joue un rôle de première ligne dans la vie de son fils et influencera grandement sa vie d’adulte.

L’homme dans tous ses états – À l’origine de l’homme, la mère

Elle jouera un rôle de première ligne dans la vie d’un homme et modèlera inconsciemment sa future vie amoureuse. Le médecin, psychologue et psychanalyste Alain Braconnier a dressé le profil de cinq mères, tout en expliquant l’ascendant qu’elles pourraient avoir sur l’homme en devenir.

Rappelons que ces cinq types de mères cohabitent dans chacune d’elles, mais que l’histoire de vie et la personnalité de chaque mère viendront intensifier l’une ou l’autre de ces inclinations.

La mère amoureuse

Son profil: de par certains gestes, regards, ou encore, par des mots, elle témoignera de l’admiration amoureuse qu’elle voue à son fils en projetant sur lui l’idéal masculin. L’avenir imaginé est glorieux et elle n’hésite pas à encenser ses exploits, qu’ils soient moraux ou physiques. Son fils est sa raison d’être et elle est prête à tous les sacrifices pour lui. On lui reconnaît aussi un soutien sans faille et elle exige le meilleur pour lui et autour de lui. Tous ses espoirs sont placés dans son fils. Elle l’encourage en tout temps, et ce, même discrètement. On dit d’elle que c’est une mère type des «grands hommes».

Son influence: si le fils retire une très grande confiance en lui, il n’en reste pas moins que, sur le plan affectif, il voudra retrouver les mêmes regards admiratifs d’une femme, ce qui peut le rendre déçu ou amer. S’il trouve la perle rare, il pourra exiger d’elle abandon et adoration à vie. En règle générale, ce type d’homme n’aime pas les femmes au tempérament fort, séducteur ou indépendant.

La mère surprotectrice

Son profil: c’est un profil de mère au caractère anxieux, possessif et fusionnel, qui ne souhaite qu’éterniser le lien exclusif avec son fils. Pour y arriver, elle joue la carte de la peur (exagérant sur les dangers) et de l’amour maternel (réconfortant). La vision qu’elle offre des relations humaines est empreinte de pessimisme, occasionnant chez son fils de l’anxiété et de la dépendance affective.

Son influence: il faut s’y attendre. Le fils grandit dans les mêmes états affectifs que sa mère. Il est anxieux, coupable et immature. Avec les femmes, l’intimité sera difficile. Il lui faudra couper le cordon brutalement avec sa mère pour arriver à s’en sortir. S’il ne le fait pas, il restera dévoué à sa mère toute sa vie. Quant aux brus, elles trouveront rarement une place dans le cœur de leur belle-mère, à moins qu’elles soient elles aussi immatures et aptes à être «adoptées» par la mère.

La mère distante

Son profil: c’est une femme qui doute profondément de ses aptitudes maternelles, qui a donc peur de faire souffrir son fils. Même si elle aime son enfant, cette mère se retire physiquement et affectivement par crainte. Ainsi, tout ce qui provient d’elle semble potentiellement dangereux. Il lui faudra comprendre la souffrance de sa mère pour se sentir aimé.

Son influence: on retrouve souvent des fils misogynes, voire misanthropes. N’ayant pas ou peu reçu d’amour maternel, ils ont de la difficulté à faire confiance aux femmes. Leur discours peut être cynique au regard de l’amour et de la sexualité. Ils peuvent reproduire la même froideur avec leur femme qu’ils ont vécue avec leur mère. S’ils ont suffisamment confiance et se sentent prêts à baisser leur garde, ils peuvent au contraire vivre une relation épanouie.

La mère castratrice

Son profil: dans la psychanalyse, on voit une femme en guerre avec les hommes et qui souhaite le phallus, c’est-à-dire le pouvoir. Elle est d’un tempérament dominateur, directif et gère comme bon lui semble. En tout temps, elle rappelle à son fils qu’il n’y a qu’un seul capitaine à bord, en l’occurrence elle.

Son influence: difficile pour un fils d’être confiant dans la relation intime avec une femme. Même s’il recherche ce genre de compagne, il lui faudra être infidèle pour couper cette relation étouffante de dominante-dominé. Malheureusement, ils peuvent également faire preuve de violence physique ou verbale afin de se venger des humiliations maternelles.

La mère bienveillante

Son profil: heureuse et comblée par son compagnon de vie, elle n’a pas besoin de projeter sur son fils des espoirs exagérés. C’est une mère attentive aux besoins de son fils, mais qui laisse au père toute sa place dans sa relation avec lui. Ses loisirs sont variés et la vie ne tourne pas uniquement autour de son fils. Elle fait preuve d’une écoute attentive avec lui, tout en étant complice aussi. Elle n’est ni égoïste ni possessive. En un mot, elle le laisse aimer d’autres femmes qu’elle.

Son influence: grâce à ce genre de mère, le garçon devient un homme heureux dans sa masculinité et nullement troublé par les femmes. Voir sa mère heureuse avec un homme lui donnera envie de faire la même chose avec une femme. Il est à l’aise dans le rôle d’ami et dans celui d’amant et ne craint pas les rapports de force. Le seul hic est qu’il pourra favoriser la relation de bienveillance aux dépens d’une liaison amoureuse.

(Source: psychologie.com)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top