- PUBLICITÉ -
Bb Autoroute 13 02

Photo Benoît Bilodeau - Le prolongement de l’autoroute 13 fait partie des solutions privilégiées par les préfets et élus de la couronne nord pour alléger la congestion routière sur leur territoire.

Les préfets et élus de la couronne nord présentent leur vision à l’ARTM

La Table des préfets et élus de la couronne nord (TPECN) s’est prononcée haut et fort à la consultation publique mise sur pied par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans le cadre de l’élaboration du Plan stratégique de développement du transport collectif de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

En effet, les membres de la TPECN, dont les maires Pierre Charron, Jean Bouchard et Richard Perreault, ont profité de cette occasion pour présenter les grandes orientations qui définissent leur vision du développement du transport collectif, et ce, dans une perspective d’alléger la congestion routière sur leur territoire.

Ce qu’en pensent les maires

«En plus des grands projets structurants indispensables au développement de la région, tels le REM, le prolongement de l’autoroute 13 et l’aménagement de voies réservées au transport collectif sur les grands axes autoroutiers, il y a urgence d’améliorer également l’offre en transport collectif dans l’axe est-ouest et d’optimiser l’interconnexion aux autres modes de transport. Au-delà de tout, nous estimons que le plan de transport collectif et celui du réseau autoroutier doivent pouvoir s’appuyer sur les investissements gouvernementaux nécessaires à leur réalisation, et s’inscrire à l’intérieur d’un cadre financier respectant la capacité de payer des municipalités» , de dire Pierre Charron, maire de Saint-Eustache et représentant de la MRC de Deux-Montagnes.

«Notre croissance est fulgurante et nos besoins en matière de mobilité sont criants. Nous comptons d’abord sur l’implantation, dans les meilleurs délais, de notre future gare de train de banlieue dans le secteur de Saint-Janvier. Comme cela ne suffira pas à résorber les problèmes de congestion sur les autoroutes 13 et 15, qui entravent sérieusement le transport des marchandises et le déplacement de milliers de citoyens, il est plus que temps que soit inscrit le parachèvement de l’autoroute 13, incluant une voie réservée pour le transport collectif, au Plan des infrastructures du gouvernement. Le prolongement du tracé du REM, de Deux-Montagnes jusqu’à la zone aéroportuaire de Mirabel, devenue un pôle majeur de développement, est aussi susceptible de générer des retombées majeures sur les plans de la mobilité et de l’économie, qui méritent d’être sérieusement considérées» , a ajouté, de son côté, Jean Bouchard, maire de Mirabel.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Quant à Richard Perreault, maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, celui-ci a, enfin, mentionné: «Nos priorités sont connues: voie réservée sur l’autoroute 15, parachèvement de l’autoroute 19, prolongement de l’autoroute 13 avec aménagements pour transport collectif, gare pour le train de banlieue à Boisbriand. Nous voulons également un cadre financier qui respecte à la fois la capacité de payer de nos contribuables et la capacité des organismes de transport en commun à réaliser les projets. Nous ne pouvons pas payer des déficits d’exploitation sans compromettre nos efforts d’amélioration des services de transport collectif» .

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top